Mardi 11 décembre 2018

Le Royaume-Uni ne veut pas voir partir un tableau du Parmesan

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 15 février 2017 - 334 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [15.02.17] – Le Royaume-Uni refuse l’exportation de La Vierge à l’enfant avec saint Jean-Baptiste et Marie-Madeleine du Parmesan dont le Getty Museum de Los Angeles s’est porté acquéreur en août 2016.

Ce n’est pas la première fois que le Royaume-Uni s’oppose à l’exportation d’une peinture que le pays considère « d’importance ». Après un portrait de Pontormo, l’œuvre concernée cette fois-ci est une Vierge à l’enfant, peinte au XVIe siècle par l’artiste natif de Parme, Francesco Mazzola dit « Le Parmesan ».

En août 2016, le Getty Museum de Los Angeles avait en effet annoncé qu’il achèterait La Vierge à l’enfant avec saint Jean-Baptiste et Marie-Madeleine dès qu’il aurait rassemblé les fonds nécessaires, soit 30 millions de dollars (28 millions d’euros). Achetée par un collectionneur britannique il y a 250 ans et conservée au Royaume-Uni depuis, l’œuvre doit faire pour cela l’objet d’une demande d’exportation. Craignant de perdre ce tableau majeur, le Royaume-Uni a donc temporairement interdit son export jusqu’au 9 juin 2017, pour laisser le temps à un musée britannique de rassembler les fonds nécessaires pour enchérir au-dessus de l’offre du Getty Museum.

Maniériste, cette œuvre est à ce jour la seule connue de l’artiste qui fut réalisée sur papier fixé sur un panneau. Pour Matt Hancock, ministre d’Etat à la Culture, aux Communications et aux Industries créatives, cette vierge à l’enfant doit rester au Royaume-Uni pour qu’elle « continue à [y] émerveiller les générations futures ». Dans un communiqué de presse du Département pour la Culture, les Médias et les Sports, il souligne l’iconographie du tableau qualifiée de « très peu commune. »

L’interdiction d’exportation temporaire pourrait être prolongée jusqu’au 9 décembre 2017 si un acquéreur britannique sérieux a besoin de plus de temps pour récolter les fonds nécessaires à l’achat. Il se pourrait d’ailleurs que la National Gallery de Londres se porte acquéreur : après le refus de J. Tomilson Hill de lui vendre de portrait peint par Jacopo Pontormo, l’établissement dispose de l’argent nécessaire pour acheter le tableau.

Légende photo

Le Parmesan (1503-1540), Vierge à l'Enfant avec Saint Jean-Baptiste et Marie-Madeleine (c. 1530-1540), 75,5 x 59,7 cm - Photo courtesy of the Department for Culture, Media & Sport

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque