Ifart : les Européens reviennent

Les Européens, attirés par le boom économique américain, sont revenus en force à New York pour cette cinquième édition de l’International Fine Art Fair (Ifart), qui se tient jusqu’au 13 mai.

NEW YORK. Grande foire consacrée à la peinture, au dessin et à la sculpture, qui propose des œuvres allant de la Renaissance au milieu du XXe siècle, l’International Fine Art Fair accueille cette année des exposants venant de sept pays, dont 68 Européens – qui reviennent en force –, la France (19 exposants) et le Royaume-Uni (18) étant particulièrement bien représentés. La peinture impressionniste et moderne est à l’honneur sur les stands français de Daniel Malingue, Brame et Lorenceau, Cazeau et de la Béraudière. La galerie Schmit expose un Monet, La plage de Saint-Adresse, ainsi qu’un pastel de Manet, Jeune Femme au chapeau à bords rabattus. Jean-François Baroni et Patrick Perrin présentent, eux, des maîtres anciens. Trois galeries françaises participent à la foire pour la première fois : La Scala, Fabien Boulakia et Vallois. L’Ifart ac­cueille, en outre, davantage d’exposants qui se consacrent à la peinture des XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle. Elle propose également une exposition, “Dans la compagnie des femmes” : des œuvres de Degas, Cézanne et John Singer Sargent, prêtées par le Museum of Fine Arts de Houston.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°60 du 9 mai 1998, avec le titre suivant : Ifart : les Européens reviennent

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque