Mercredi 11 décembre 2019

François Morellet représenté par la galerie Lévy Gorvy aux États-Unis

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 4 janvier 2018 - 115 mots

New York. La famille de l’artiste, décédé en 2016, a choisi Dominique Lévy et Brett Gorvy pour représenter « l’estate » sur le sol américain.

L’annonce coïncide avec sa première exposition d’envergure outre-Atlantique dans les deux espaces de la fondation Dia. Figure de premier plan de l’abstraction géométrique, le plasticien choletais compte parmi les précurseurs du minimalisme. Consacré tardivement en France avec une première exposition au Centre Pompidou en 2011, il a très tôt tissé des liens avec les grands noms de l’art américain. En rejoignant à titre posthume la prestigieuse enseigne aux côtés de Frank Stella ou Robert Motherwell, son œuvre, comme sa cote, devraient connaître une réévaluation méritée sur le marché américain et à l’international.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°492 du 4 janvier 2018, avec le titre suivant : François Morellet représenté par la galerie Lévy Gorvy aux États-Unis

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque