Dimanche 19 septembre 2021

Galerie

Deux boutiques aux antipodes

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 24 août 2021 - 294 mots

Paris -  Un credo, rendre l’art accessible à un large public. Deux initiatives très différentes.

La première, on la doit à la Galerie Perrotin. Celle-ci s’offre une vitrine, éphémère, au rez-de-chaussée de la Samaritaine tout juste rénovée et qui attire des foules de curieux. Cet emplacement de choix a donné envie au marchand parisien de tenter l’expérience, pour laquelle il avait déjà été sollicité, d’une boutique d’éditions limitées : porte-clés, posters, T-shirts et autres gadgets disposés selon une science de l’étalage qui, d’ailleurs, inspire depuis longtemps les scénographies d’exposition. Des livres et quelques œuvres originales (de Takashi Murakami, Paola Pivi, Johan Creten, Daniel Arsham…) complètent la sélection. « Cela va sans doute amener la galerie à développer une offre spécifique », estime Emmanuel Perrotin. À suivre.

Autre histoire : celle du trio de We Do Not Work Alone (Louise Grislain, Anna Klossowski, Charlotte Morel), qui a signé un bail pour un local au 58, rue du Vertbois, après acceptation de leur projet par la Société d’aménagement de l’Est parisien. L’échoppe ouvre avec une présentation en forme d’« Inventaire » qui témoigne d’un parcours sans faute dans l’édition d’objets d’artistes fonctionnels : mélangeurs à cocktail de Camila Oliveira Fairclough, parapluie de Karina Bisch, cale-portes d’Elvire Bonduelle, drap de bain de Nina Childress, rideau de douche de Clément Rodzielski, chaises de Benoît Maire… Les prix vont de 5 euros à 8 000 euros, la plupart étant compris entre 50 euros et 300 euros. « Ce point de vente renforce la marque », souligne Anna Klossowski, qui s’amuse de cet emprunt au langage marketing, tout en reconnaissant que leur démarche, initiée en 2015, séduit de plus en plus d’institutions publiques et privées, « dont ce n’est pas le métier de fabriquer des objets ». On espère voir davantage de leurs créations dans les boutiques de musées.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°746 du 1 septembre 2021, avec le titre suivant : Deux boutiques aux antipodes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque