Vendredi 23 février 2018

Monaco

Des brillants pour le Rocher

Pierres et bijoux couronnent la saison estivale d’Artcurial et Tajan.

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 2 juillet 2008

Monaco est traditionnellement le lieu des vacations estivales de Tajan, rejoint depuis quelques années par Artcurial. En juillet, les deux maisons proposent au total plus de 2 200 lots, principalement de bijoux et de montres. Tajan poursuit seule les ventes d’art moderne, avec plusieurs œuvres de Van Dongen offertes en écho à la rétrospective du Nouveau Musée national de Monaco.

MONACO - Plus de 2 200 lots de bijoux, montres et objets d’art seront dispersés sous les marteaux d’Artcurial et de Tajan sur le Rocher, du 29 au 31 juillet, pour un chiffre d’affaires attendu autour de 22 millions d’euros. La haute joaillerie est au cœur de ce business florissant : suivant la tendance du marché, les diamants auront-ils la cote à Monaco ? Chez Artcurial, une bague ornée d’un superbe diamant blanc de 14,96 carats de taille émeraude, du plus haut grade de couleur D et de pureté « internally flawless », estimé 800 000 euros, est en vedette. Une bague ornée d’un rubis birman « sang de pigeon » de 8,01 carats, de forme ovale, est estimée 300 000 euros. Chez Tajan, pas moins de 60 diamants sont offerts, pesant entre 0,89 et 15,60 carat(s). Sortent du lot une bague ornée d’un diamant jaune de taille coussin de 13,59 carats, de couleur « fancy vivid yellow », estimée 800 000 euros, ainsi qu’une bague parée d’un rarissime diamant rouge de 1,27 carat de couleur « fancy intense purplish red », estimée 470 000 euros. Notons encore un diamant rose de forme coussin de 5,02 carats, de couleur « fancy orangy pink », monté en bague et estimé 220 000 euros.

L’Œil de Néron
Fleuron de la joaillerie, l’Art déco sera notamment illustré chez Artcurial par un collier non signé en platine et or gris orné de vingt-deux émeraudes et de diamants, pièce estimée 170 000 euros. Chez Tajan, des enchères non moins brillantes sont prévisibles pour la célèbre broche « L’Œil de Néron » (1950-1960) de Suzanne Belperron, formée d’une large émeraude circulaire entourée de diamants, estimée 100 000 euros, et pour un bracelet en platine des années 1930, serti de diamants de taille princesse et de diamants baguettes, probablement de la maison Cartier, estimé 150 000 euros. Toujours chez Tajan, la vente de montres-bracelets de collection comporte une quarantaine de Rolex et une vingtaine de Patek Philippe, à la fois modernes et vintages, dont une montre Rolex en or jaune à mouvement automatique, à face de lune étoilée, vers 1950, attendue autour de 100 000 euros. Pour l’art moderne et contemporain, ainsi que le design (représenté par un ensemble de créations de Line Vautrin), seule la maison Tajan reste dans la course. Notons Homage to Cubism (1983) d’Arman, une accumulation de guitares découpées estimée 150 000 euros ; un portrait d’Hélène Rochas (1973-1974) par Andy Warhol, estimé 400 000 euros, ou encore Le Lanceur (1990), épreuve en bronze à patine noire no 1/8, de 2,2 m de haut, d’Ousmane Sow, estimée 150 000 euros. En écho à la rétrospective que lui consacre le Nouveau Musée national de Monaco (lire p. 28), la maison de ventes proposera plusieurs œuvres de Kees Van Dongen, parmi lesquelles Le Casino, aquarelle signée et estimée 40 000 euros.
Signalons encore Tête de mandrill dans la jungle, signée le Douanier Rousseau. Estimé 120 000 euros, ce petit tableau d’inspiration exotique fut exposé au Salon d’automne de 1907 avant d’être acquis par Irma Perrot, modèle d’Edgar Degas.

Tajan, bijoux/montres - Experts : Chantal Beauvois /Sophian Hamdi - Estimation : 9 millions d’euros/2,5 millions d’euros - Nombre de lots : 880/222 Tajan, art moderne et contemporain, design - Experts : Bruno Jansem (mod.) et Julie Ralli (contemp.)/Jean-Jacques Wattel p Estimation : 4 millions d’euros/900000 euros - Nombre de lots : 110/80 ARTCURIAL, bijoux/montres - Expert : Thierry Stetten /Romain Réa - Estimation : 6,7 millions d’euros/1,6 million d’euros - Nombre de lots : 750/230

- TAJAN, BIJOUX, MONTRES DE COLLECTION, ART MODERNE ET CONTEMPORAIN et DESIGN, ventes les 29, 30 et 31 juillet au salon Bellevue du Café de Paris, place du Casino, Monte-Carlo, Principauté de Monaco, tél. 01 53 30 30 30/ 377 98 06 76 07. Expositions publiques : à Paris du 8 au 11 juillet et du 15 au 17 juillet ; à Monaco du 28 au 31 juillet, www.tajan.com - ARTCURIAL, IMPORTANTS BIJOUX ET MONTRES DE COLLECTION, ventes les 29 et 30 juillet à l’hôtel Hermitage, square Beaumarchais, Monte-Carlo, Principauté de Monaco, Artcurial, tél. 01 42 99 20 20/ 377 98 06 49 61. Expositions publiques : à Paris du 8 au 11 juillet ; à Saint-Tropez les 24 et 25 juillet ; à Monaco, du 27 au 29 juillet, www.artcurial.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°285 du 4 juillet 2008, avec le titre suivant : Des brillants pour le Rocher

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque