Lundi 10 décembre 2018

Cruz-Diez à la galerie Mitterrand

Par Henri-François Debailleux · Le Journal des Arts

Le 4 janvier 2017 - 210 mots

PARIS - En organisant avec Caroline Smulders l’environnement créé par Carlos Cruz-Diez au Palais d’Iena pendant la Fiac, Jean-Gabriel Mitterrand s’était déjà intéressé à l’artiste vénézuélien âgé aujourd’hui de 93 ans.

Il marque cette fois son engagement pour ce maître de l’art cinétique et de la couleur avec une exposition personnelle  dans la continuité de celle de la galerie Denise René l’été dernier (JdA n°461, p. 38) et avec sa complicité. « J’ai envie de développer le côté institutionnel et à la fois l’angle architectural », précise le galeriste. On retrouve d’ailleurs dans cette sélection de vingt-deux œuvres, une Induction du Jaune qui était chez Denise René. Elle est entourée ici de pièces très différentes allant d’un tableau figuratif de 1955 – qui laisse à penser que Cruz-Diez a bien fait de s’orienter vers l’abstraction – à un labyrinthe Environnement de Transchromie pensé en 1960 pour être au sol et ici en suspension. On découvre aussi plusieurs « Physichromies », dont une de 1969, ainsi qu’une étude pour la Physichromie 113 qui appartient à la Tate Modern, car toutes les œuvres ne sont pas à vendre. Celles qui le sont vont de 3 500 euros pour une petite édition à 450 000 euros. D’où l’aspect assez historique de cet ensemble.

Carlos Cruz-Diez, Un Être flottant

Jusqu’au 18 février, Galerie Mitterrand, 79 rue du Temple, 75003 Paris, O1 43 26 12 05, www.galeriemitterrand.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°470 du 6 janvier 2017, avec le titre suivant : Cruz-Diez à la galerie Mitterrand

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque