Mercredi 19 décembre 2018

Art contemporain

Chicago, on Navy Pier

165 exposants venus du monde entier sont attendus à la foire

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 1 mai 1995 - 518 mots

Après deux ans de confusion et d’indécision, au cours desquels trois organisateurs se sont dressés les uns contre les autres, la situation s’est Enfin clarifiée à Chicago. Le nouveau Festival Hall, au Navy Pier, accueille à partir du 11 mai la foire d’art contemporain la plus importante des États-Unis.

LONDRES - Art 1995 conforte la capacité de Chicago à conserver la foire d’art contemporain la plus importante. Ces deux dernières années, marquées par la rivalité qui a opposé trois organisateurs, auraient pu en faire douter. John Wilson, qui fut à l’origine de la Chicago International Art Expo­sition et qui avait réussi à en faire l’attraction principale du Navy Pier, sur le lac Michigan, vient de s’avouer battu dans la compétition qui l’opposait à Thomas Blackman, son ancien collaborateur. En 1991, la rénovation du Navy Pier avait contraint John Wilson à s’installer au Donnelley Hall.

Les exposants mécontents de la situation avaient poussé Thomas Blackman, alors directeur de la Chicago Inter­national Art Expo­sition, à démissionner et à créer un New Pier Show. Cette nouvelle foire s’est tenue en 1993 et en 1994 sous une élégante structure en toile, installée sur Ogden Slip, en face du complexe de restaurants et de magasins du North Pier. De plus, un troisième organisateur, David Lester, avait de son côté organisé une foire d’art contemporain au Merchandise Mart, en 1991 et 1993. Il s’était retiré de la compétition l’année dernière, souhaitant se consacrer à l’organisation d’une manifestation du même genre sur le Pier 92, à New York.

La foire, intitulée Art New York International, s’est effectivement tenue en 1994, mais elle ne figure plus sur le calendrier des manifestations prévues cette année. Les retraits successifs de ces deux spécialistes laissent le champ libre à Thomas Blackman. Il sort vainqueur de la compétition et récolte aujourd’hui les bénéfices du choix du Navy Pier, dont la restauration est pratiquement achevée. Art 1995 Chicago inaugure le Festival Hall, un nouvel espace construit à l’emplacement des anciens entrepôts.

85 exposants américains
Les cent soixante-cinq exposants espèrent que l’amélioration de l’organisation, l’impulsion nouvelle donnée à l’événement et le retour sur le Navy Pier, vont permettre de renouer avec un chiffre d’affaires comparable à celui d’il y a six ou sept ans. Quatre-vingt-cinq exposants américains seront présents, dont Leo Castelli, Andre Emmerich, James Goodman, Jack Shainman (New York), Anthony Meier (San Francisco), Laura Carpenter (Santa Fe), Donald Young (Seattle) et Greenberg Van Doren (Saint Louis). Vingt-sept galeristes de Chicago sont attendus, parmi lesquels Richard Feigen, Richard Gray, Rhona Hoffman et Phyllis Kind.

80 exposants étrangers
Mais c’est la qualité des exposants de la section internationale qui confère à cette foire son importance particulière. Parmi eux, Thaddaeus Ropac (Autriche) et quinze exposants britanniques, dont Anthony d’Offay, Browse and Darby, Gimpel Fils, Bernard Jacobson, Lisson, Leslie ­Theo Waddington et White Cube. La Galerie de France, Jennifer Flay, Ghislaine Hussenot et Daniel Templon seront au nombre des Français.

L’Allemagne sera représentée par Springer et neuf autres marchands. Enfin, on y verra Gian Enzo Sperone (Italie), Juana de Aizpuru et Emilio Navarro (Espagne), des galeristes d’Irlande, des Pays-Bas, du Canada et de différents pays d’Amérique latine.

"Art 1995 Chicago", Festival Hall, Navy Pier, du 11 au 16 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°14 du 1 mai 1995, avec le titre suivant : Chicago, on Navy Pier

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque