Dimanche 25 février 2018

Ça roule pour Bonham’s

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 19 février 2009

Le 7 février à Paris, au salon Rétromobile, la maison Bonham’s a dirigé une vente aux enchères d’automobiles de collection (la deuxième en France), totalisant un produit exceptionnel de 11,8 millions d’euros.

PARIS - 75 % des 83 automobiles ont trouvé preneur. Deux Bugatti étaient en vedette. Une Bugatti Atalante type 57S de 1937, qui sommeillait dans un garage depuis cinquante ans, a été emportée par un grand collectionneur européen pour la somme attendue de 3,48 millions d’euros. Une Bugatti historique « Black Bess » de 1913, réalisée pour l’aviateur Roland Garros, a été cédée à un autre collectionneur européen pour 2,47 millions d’euros, le double de son estimation. « Malgré un contexte économique difficile et bien que nos collectionneurs soient tous plus ou moins concernés par la crise financière, l’automobile de collection reste une valeur refuge et un objet d’art et de plaisir. Les voitures rares et belles se sont très bien vendues et le succès de la vente vient aussi du fait que nous avons adapté les estimations aux prix du marché », a commenté Matthieu Lamoure, directeur général de Bonhams France.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°297 du 20 février 2009, avec le titre suivant : Ça roule pour Bonham’s

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque