Samedi 24 février 2018

Arte Fiera garde le cap

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 20 janvier 2010

BOLOGNE - On pouvait craindre que la foire de Bologne, Arte Fiera (du 29 au 31 janvier), perde une bonne partie de ses exposants étrangers dans un contexte où les galeries réfléchissent à deux fois aux foires auxquelles elles participent.

Malgré des désistements, elle conserve son contingent d’exposants parisiens fidèles, comme Nello Di Meo, Jérôme de Noirmont, Lelong, Vidal-Saint Phalle ou Patrice Trigano. Elle rallie même quelques nouveaux venus comme les Londoniens Pilar Corrias et Carpenters Workshop. « La situation n’est pas pire en Italie qu’ailleurs. La semaine dernière, j’ai vendu un dessin de Fautrier à un Italien », confie Nello Di Meo. Patrice Trigano a lui aussi commencé l’année avec une vente à des amateurs transalpins, lesquels représentent 5 à 10 % de son chiffre d’affaires selon les années. « C’est vrai qu’on vit une période d’incertitudes, mais on ne peut pas ne pas être présent. On a toujours travaillé à Bologne », observe-t-il. « Cela fait cinq ans que nous sommes présents, il faut une continuité. J’ai une clientèle italienne qui habite à Paris et nous avons pas mal de demandes d’Italiens via Internet. C’est aussi l’une des rares foires en janvier », explique Jérôme de Noirmont, qui se rendra à Bologne avec un énorme ours blanc de David Mach.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°317 du 22 janvier 2010, avec le titre suivant : Arte Fiera garde le cap

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque