Les ventes d’art impressionniste et moderne de Londres soulignent la reprise du marché de l’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 février 2010

LONDRES [05.02.2010] – Avec un produit total de 223 millions de livres, les ventes d’art impressionniste et moderne de Londres retrouvent leur plus haut niveau de 2008, d’avant la crise.

La sculpture de Giacometti qui est devenue la plus haute enchère jamais réalisée pour une œuvre d’art en vente publique n’est pas le seul signe encourageant de la reprise du marché de l’art en ce début d’année 2010.

Les ventes du soir d’art impressionniste et moderne qui se sont tenues à Londres le 3 et le 4 février ont atteint un record à 223 millions de livres. Il égale le record de 2008, avant l’effondrement du marché de l’art consécutif à la crise financière de septembre 2008.

Même sans le Giacometti (vendu 65 millions de livres), le chiffre d’affaires des deux vacations est en hausse de 65 % par rapport à 2008. Le nombre de lots vendus (100 tout juste) est lui-même en hausse de 64 %.

Les ventes de Londres confirment aussi que le marché de l’art impressionniste et moderne est plus solide que celui de l’art contemporain. Les dernières grandes vacations d’art contemporain, qui se sont tenues à New York en novembre 2009 avaient affiché une baisse de 13 % par rapport à 2008, alors que les ventes de 2008 étaient en pleine tempête financière.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque