Les ventes d’art contemporain de Londres reprennent des couleurs

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 février 2010 - 220 mots

LONDRES (ROYAUNE-UNI) [15.02.10] – Avec un produit de 93 millions de livres, les grandes ventes du soir d’art contemporain à Londres confirment le lent redressement du marché de l’art.

Sotheby’s et Christie’s Londres ne crient pas victoire mais sont soulagés. Les ventes d’art contemporain des 10 et 11 février ont été multipliées par 3,5 par rapport à 2009 : 93 millions de livres en 2010 au lieu de 26 millions en 2009.

Certes, on est encore loin des ventes de 2008 qui atteignaient un record de 167 millions de livres, mais la tendance est encourageante. 120 lots ont été vendus au lieu de 48 en 2009. Les experts des deux grandes maisons de vente ont montré leur savoir-faire en s’assurant par avance qu’il y ait des acheteurs pour ces lots, puisque 94 % de ceux-ci ont été adjugés.

Une fois n’est pas coutume, c’est un artiste français, Yves Klein, qui a été en vedette. Chez Christie’s, une Eponge en relief a été le lot le plus cher (6,6 millions de livres), tandis que chez Sotheby’s l’artiste de l’Ecole de Nice se place en seconde position avec un lot vendu 3,7 millions de livres.

L’ambiance n’est pas encore aussi optimiste que pour l’art impressionniste et moderne qui avait atteint 223 millions de livres la semaine précédente, mais ce n’est plus l’hiver.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque