Mercredi 13 novembre 2019

Les ventes aux enchères d’art contemporain ont bondi de 40 % en un an

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 24 septembre 2014 - 512 mots

SAINT-ROMAIN-AU-MONT-D'OR [24.09.14] – Selon Artprice, le marché mondial de l’art contemporain aux enchères a franchi la barre des 2 milliards de dollars d’adjudication sur un an, entre juillet 2013 et juillet 2014.

Artprice a annoncé mardi 23 septembre (via l’AFP) que le produit des ventes aux enchères publiques d'art contemporain (artistes nés après 45) a atteint 2,046 milliards de dollars (1,5 md d'euros) entre juillet 2013 et juillet 2014, soit une hausse de 40 % par rapport à la période précédente ( 34,3 % en euros). L’art contemporain représenterait désormais 15 % des recettes mondiales, soit six points supplémentaires en dix ans.

Un résultat attendu
Les seules ventes du soir new-yorkaises de Christie’s et Sotheby’s avaient totalisé 1,2 milliard de dollars en mai dernier. De même, les ventes publiques d’art contemporain de Londres en février dernier enregistraient une croissance de 40 % par rapport à l’année précédente. Thierry Ehrmann, président de la société françaises de banques de données sur la cotation et les indices de l'Art, explique : "la demande s'est considérablement accrue" (....) et il se vend cinq fois plus d'oeuvres aujourd'hui qu'il y a dix ans à des prix comparables. Nous sommes passés des 500 000 grands collectionneurs d'après-guerre à 70 millions d'art consumers, amateurs et collectionneurs". Sur la décennie, les adjudications ont progressé de 1 078 % et les prix de 70 % rapporte par ailleurs Artprice.

Les artistes américains tiennent le haut de l’affiche
Comme l’année précédente, Jean-Michel Basquiat, Jeff Koons et Christopher Wool sont en tête du classement « artistes nés après 1945 » de Artprice. Ils cumulent à eux-seuls 22 % du produit des ventes d’art contemporain, soit 339 millions d'euros de recettes (460 millions de dollars). Dix des treize adjudications de plus de 10 millions d'euros sont dues à leurs œuvres. Le poids du marchand Larry Gagosian est perceptible dans ce résultat puisque ces trois artistes en tête du classement sont représentés par sa galerie. Suivent le Chinois Zeng Fanzhi à la quatrième place, le Britannique Peter Doig, Richard Prince (Etats-Unis) et Martin Kippenberger (Allemagne). Trois artistes chinois bouclent ce « top 10 »: Luo Zhongli, Chen Yifei et Zhan Xiaogang. Le premier Français est Robert Combas (134e).

Un marché partagé entre les Etats-Unis et la Chine
Artprice affirme à nouveau la première position de la Chine avec 40 % du marché mondial des ventes aux enchères de fine art, soit 811 millions de dollars contre 752 millions pour les Etats-Unis (601 millions d'euros contre 552 millions d’euros). Ces deux puissances réalisent ensemble 78 % des recettes de ce sous-ensemble, contre 15 % pour la Grande-Bretagne avec 316 millions de dollars (231 millions d'euros ) et seulement 2 % pour la France avec 35,9 millions de dollars (26,3 millions d'euros). New York reste toutefois la capitale du marché mondial de l'art: avec 541 millions d'euros de résultat, elle devance Pékin (299 millions d'euros) et Londres.

En avril 2014, Artprice avait annoncé dans son rapport annuel sur l’état des ventes publiques mondiales de Fine Arts que ce secteur connaissait la meilleure année jamais enregistrée dans l’histoire des enchères (12,05 milliards de dollars, en hausse de 13 % par rapport à 2012).

Légende photo

Logo Artprice - fr.artprice.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque