Dimanche 16 décembre 2018

Les grands chantiers des élus locaux

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 18 juin 2008 - 383 mots

Plusieurs musées ne figurent pas dans le palmarès ou y figurent avec des données partielles pour la bonne raison qu’ils ont été fermés ou qu’ils ont rouvert en cours d’année 2007, dans les deux cas pour et après des travaux de rénovation.

Selon notre pointage, au moins 20 musées sont fermés. Parmi eux quelques grands musées de région : le musée des Beaux-Arts de Valence (réouverture prévue en 2011), celui de Marseille (date non communiquée), le musée d’Art moderne Lille Métropole (Villeneuve-d’Ascq, réouverture en 2009), le musée Picasso d’Antibes (été 2008).

Plus de 100 millions d’euros de rénovation
Les collectivités locales qui, rappelons-le, administrent la plupart des musées, ont bien compris l’intérêt de disposer d’un équipement culturel de qualité, à la fois pour satisfaire la population locale et pour attirer les touristes. Sans compter l’image flatteuse qu’un musée dynamique renvoie de la ville (lire interview p. 34). Les candidatures au titre de Capitale Culturelle sont chaque fois plus nombreuses. Ce label a les mêmes effets sur les équipements culturels que les jeux Olympiques sur les équipements sportifs. Le tour de la France revient en 2013. Bordeaux, Lyon, Marseille et Toulouse sont entrés dans la phase finale de sélection.
L’enquête comptabilise plus de 100 millions d’euros de travaux de rénovation, dont une bonne partie en région, et sans prise en compte des musées fermés ou ouverts en 2007. Avec un budget total de 63 millions d’euros, le musée Fabre de Montpellier est le plus gros chantier achevé en 2007 (février) après 4 ans de travaux. Non loin de là, à Aix-en-Provence, le musée Granet, partiellement ouvert en 2006 pour l’exposition Cézanne offre depuis l’été 2007 ses 4 500 m² rénovés pour un coût total de 25 millions d’euros. Toujours dans la catégorie poids lourd (51 millions d’euros), le château des ducs de Bretagne à Nantes est de nouveau ouvert au public après 3 ans de travaux.
La liste des chantiers est un véritable tour de France. Le musée Toni-Ungerer et le Musée historique de la Ville à Strasbourg, la galerie des Gobelins, le musée de la Chasse et de la Nature et la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, le Muséum de Rouen ou encore le musée Champollion à Figeac ont fait peau neuve en 2007. Ces établissements bousculeront-ils le palmarès 2009 ?

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : Les grands chantiers des élus locaux

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque