Vendredi 6 décembre 2019

L’Emir du Qatar déclare sa flamme à Christie’s

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 octobre 2010 - 234 mots

DOHA (QATAR) [27.10.10] - L’Emir du Qatar a confirmé son intention de se porter acquéreur de Christie’s, si la maison de vente le veut bien. Cet investissement permettrait à l’émirat de faciliter ses achats d’art en vue de la création d’un musée.

Comme nous l’annoncions dès juillet 2010 dans Le JOURNAL DES ARTS, l’Emir du Qatar est intéressé par le rachat de la maison de ventes Christie’s. Le Cheikh Hamid Ben Khalifa Al-Thani a confirmé cette rumeur au Financial Times. L’Emir a expliqué que l’achat de Christie’s lui permettrait de faciliter les acquisitions pour son futur musée. Il souhaite en effet imposer sa ville-Etat comme une nouvelle destination culturelle dans une région en pleine effervescence.

Il a déclaré que si une « bonne opportunité » se présente pour racheter la maison de ventes, il la saisira. Christie's qui appartient actuellement au milliardaire français François Pinault a cependant déclaré « n'être engagé dans aucun processus de cession de Christie’s, qui constitue l'un des actifs stratégiques du portefeuille d’Artémis. »

Au cours des cinq dernières années la famille royale du Qatar a acheté plusieurs œuvres d’art moderne et contemporain chez Christie’s et Sotheby’s. En 2007 elle a notamment acquis Lullaby Spring de Damien Hirst pour 9,7 millions de livres (environ 11 millions d’euros) et White Center (Yellow, Pink and Lavender on Rose), une œuvre de Mark Rothko pour 72,8 millions de dollars (environ 53 millions d’euros).

Légende photo

L'Emir du Qatar, le Cheikh Hamid Ben Khalifa Al-Thani durant le World Economic Forum Global Redesign (mai 2010) - Photo World Economic Forum - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque