Dimanche 27 septembre 2020

Le résultat trimestriel en hausse de Sotheby’s masque un ralentissement semestriel

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 10 août 2016 - 501 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [10.08.16] - Le résultat net ajusté du second trimestre de Sotheby’s affiche un bénéfice de 88,6 millions de dollars, soit une hausse de 21 % par rapport à la même période de 2015. En revanche, les ventes consolidées de Sotheby’s s’élèvent à 2,7 milliards de dollars pour le premier semestre 2016, un résultat en baisse de 23 % par rapport au premier semestre 2015.

Lundi 8 août, la publication des résultats financiers de Sotheby’s pour le deuxième trimestre (avril- juin) et pour le premier semestre 2016 a fait bondir de 13 % à 36,49 $ le titre de la maison de ventes aux enchères (BID) à la bourse de New York. Le résultat net ajusté s’élève à 88,6 millions de dollars contre 73 millions au deuxième trimestre 2015, soit une hausse de 21 %. Le bénéfice par action ajusté ressort à 1,51 $, soit une hausse de 45 % par rapport à l’an passé, dépassant les anticipations des analystes.

Des marges plus importantes ( 16,4 %) dues à la raréfaction des lots à forte valeur (high value lots), qui bénéficient des taux de commission les plus faibles, des économies réalisées sur les salaires et les primes d’encouragement, l’engouement des acheteurs chinois pour l’art occidental et un taux d’imposition plus faible sont les clés du succès de ce dernier trimestre. A ceci, il faut ajouter un changement de calendrier, celui des ventes d’art contemporain londoniennes, qui a profité à la comptabilité du deuxième trimestre en dépit de celle du troisième, comme c’était le cas en 2015.

Pour autant, ces chiffres souffrent d’un « paradoxe », pour reprendre l’expression du président de Sotheby’s Tad Smith. Au cours de la conférence téléphonique aux actionnaires, il a rappelé à plusieurs reprises la faiblesse du marché, jusqu’à souligner le marasme des affaires. « Les collectionneurs achètent avec enthousiasme des œuvres de grande qualité ; mais les vendeurs sont réticents à céder les leurs […] dans un climat géopolitique tendu et des marchés financiers incertains », a-t-il déclaré. A tel point que le volume des ventes a baissé de 30 % depuis 2015. Au cours du deuxième trimestre, les ventes aux enchères (nettes) ont chuté à 1,56 milliard de dollars et les ventes privées ont diminué de 37 % (146,6 M$).

Au côté du directeur financier Mike Goss, il n’a pas caché aux actionnaires que les bénéfices du deuxième trimestre n’allaient pas se répéter au troisième trimestre et qu’il convenait de regarder les résultats au niveau semestriel plutôt que trimestriel. Au premier semestre 2016, en effet, les chiffres sont moins flatteurs. Les ventes consolidées s’élèvent à 2,7 milliards de dollars, un chiffre légèrement inférieur à celui de Christie’s (3 milliards de dollars) et en baisse de 22,86 % par rapport au premier semestre 2015 (3,5 milliards de dollars). Le résultat net du premier semestre est passé de 72,8 M$ à 63 M$, un chiffre inférieur au seul résultat net du second trimestre, imputable à la perte de 26 millions de dollars du premier trimestre.

Légende photo

Tad Smith, président de Sotheby’s - Source Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque