Dimanche 15 décembre 2019

Le recteur de l’Université catholique de Milan nommé ministre italien de la Culture

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 novembre 2011 - 236 mots

ROME (ITALIE) [18.11.11] - Après la démission de Silvio Berlusconi, le 12 novembre 2011, le gouvernement italien a été entièrement remanié. Mario Monti, le nouveau Premier ministre a nommé Lorenzo Ornaghi à la tête du ministère pour les Biens et les Activités culturels. Ancien recteur de l’Université catholique de Milan, il est proche du Vatican, comme plusieurs nouveaux membres du cabinet. Il remplace Giancarlo Galan qui n’est resté que 8 mois à son poste.

Le remplaçant de Silvio Berlusconi, Mario Monti, a dévoilé, le 16 novembre 2011, sa nouvelle équipe ministérielle. Il a choisi comme ministre pour les Biens et les Activités culturels Lorenzo Ornaghi, recteur de l’Université catholique de Milan. Il remplace Giancarlo Galan, dont le mandat n’aura duré que 8 mois et aura été marqué par le plan de sauvetage de Pompéi et la polémique sur le changement de direction de la Biennale de Venise.

Né en 1948, Lorenzo Ornaghi n’a que très peu de liens avec le monde de la culture. Diplômé en sciences politiques, il a été enseignant et, depuis 2002, recteur de l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan. Il a été également éditeur du journal catholique Vita et Pensiero et vice-président de l’Avvenire, quotidien des évêques italiens. Le choix d’un homme proche du Vatican pour diriger la culture est cohérent avec le reste de l’équipe composée essentiellement de représentants du secteur privé, de technocrates et de diplomates, sans figure politique connue.

Légende photo

Le palais du Collège romain, qui abrite à Rome le siège du ministère pour les Biens et Activités culturels - © photo Lalupa - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque