Vendredi 22 novembre 2019

Le nouvel actionnaire majoritaire de Sotheby’s s’attaque violemment à la direction

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 4 octobre 2013 - 424 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [04.10.13] – Dans une lettre ouverte, l’investisseur Daniel Loeb annonce être désormais l’actionnaire majoritaire de Sotheby’s, et entend avoir son mot à dire. Il demande notamment la démission du directeur général de la maison de ventes, William Ruprecht, pour sa mauvaise gestion qui selon lui se ferait dépasser par Christie’s.

Ce qui avait été pressenti dans les médias à la suite de la première grosse prise de participation du fonds spéculatif Third Point LLC chez Sotheby’s en août 2013 s’est concrétisé : l’investisseur Daniel S. Loeb, qui dirige le fonds, a lancé une fronde cinglante contre la direction de Sotheby’s.

Daniel S. Loeb a pratiquement doublé la participation de son fonds spéculatif dans la société, et détient aujourd’hui près de 9,3 % des parts de Sotheby’s, faisant de lui l’actionnaire majoritaire de la maison de ventes. Entendant faire peser sa voix, il a communiqué son opinion tranchée sur la gouvernance et la gestion de la société par ses directeurs dans une lettre ouverte qu’il a remise aux autorités américaines boursières et à Sotheby’s, selon l’AFP.

Sa plume incisive débute sa diatribe par une comparaison de la société à une vieille peinture qui aurait besoin d’être restaurée. Elle s’attaque ensuite à sa gouvernance, et personnellement à son directeur général, William Ruprecht, lui demandant sa démission.

« Nous sommes troublés par le fait que les marges opérées sont de manière chronique aussi faibles, mais aussi par la détérioration de la compétitivité de la société relativement à Christie’s, comme démontrée par les ventes du soir d’art contemporain et moderne sur les dernières années […] Nous ne sommes pas convaincus par leurs justifications, qui rejettent la faute sur le comportement anti-économique et prédateur de Christie’s pour s’approprier les meilleurs lots » écrit-il.

Il fait également état de pratiques « dignes de l’ère révolue des directeurs généraux régaliens », pointant notamment des demandes de remboursement d’adhésion à des country clubs élitistes, mais aussi des frasques des membres du conseil. Il cite en anecdote des dépenses de plusieurs centaines de milliers de dollars lors de sorties arrosées de vins millésimés, payées sur le dos des actionnaires.

Dans un communiqué, Sotheby’s s’est défendu de ces attaques en rétorquant qu’« aujourd’hui, au lieu de répondre à des débats incendiaires et des commentaires dénués de tout fondement, nous nous consacrons au service de nos clients pendant la saison critique des ventes d’automne, y compris cette semaine à Hong Kong ».

Daniel Loeb a précisé vouloir rejoindre le conseil d’administration de la société afin d’ « aider » à renouveler sa direction.

Légende photo

Sotheby's à New-York - Etats-Unis - © Photo Ana Ulin - 2005 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque