Mercredi 12 décembre 2018

Le Musée des Confluences perd son directeur

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 mai 2010 - 384 mots

LYON [12.05.10] – Michel Côté, l’actuel directeur du Musée des Confluences de Lyon quitte ses fonctions. Il vient d’être nommé à la tête du Musée de la civilisation de Québec. Un départ qui remet encore une fois en cause l’avenir du futur musée.

Alors que la presse est conviée à une conférence prévue le 18 mai 2010 pour la présentation de l’avancement des travaux du futur musée des Confluences et de la programmation des expositions hors les murs, en présence de son directeur actuel, Michel Côté, voilà qu’on annonce la nomination de ce dernier au poste de directeur général du Musée de la civilisation de Québec, un mandat qui débutera le 1er août 2010.

Pilote du projet depuis 1999, Michel Côté devait conduire à terme la construction du Musée des Confluences, un gigantesque projet imaginé et conçu par le département du Rhône qui fait partie du programme de réaménagement Lyon Confluences. Le musée dont le fonds se compose des collections de sciences naturelles, d’ethnologie et de sciences de la terre du Muséum de Lyon a pour principal objectif d’exploiter et de confronter les rapports entre savoir scientifique et fonctionnement des sociétés.

Or, en dix ans, le musée n’est toujours pas sorti de terre. Depuis son lancement, le projet est un véritable bourbier et le chantier s’enlise. Des difficultés de coordination entre les différents acteurs du projet et des divergences d’opinions notamment sur les techniques à employer pour la construction du bâtiment à géométrie complexe – baptisé « le nuage » – ont à plusieurs reprises conduit à l’arrêt puis à la reprise du chantier.

L’annonce en janvier 2010 de la reprise par Vinci du projet après le retrait de l’entrepreneur initial devait relancer le chantier. Mais, la première pierre n’a toujours pas été posée et la facture gonfle. Elle a presque triplée en dix ans passant de 60 à 175 millions d’euros.

Le départ de Michel Côté pour le Musée de la civilisation de Québec – pour lequel il a déjà travaillé de 1987 à 1999 – ne présage rien de bon pour la réalisation du projet et la construction du musée. Pour autant, Pierre Jamet, directeur des services du Département du Rhône ne semble pas inquiet. Selon lui, ce n’est pas un départ catégorique. « Il reste président du comité de direction » a-t-il précisé au LibéLyon.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque