Mercredi 20 janvier 2021

Le Musée Delaware de Wilmington continue de vendre ses œuvres pour faire face à sa situation financière difficile

Par Aurélie Baert · lejournaldesarts.fr

Le 2 juillet 2015 - 396 mots

WILMINGTON (ETATS-UNIS) [02.07.15] - Le Musée Delaware vient de vendre deux tableaux de sa collection, une huile sur toile de Winslow Homer et une œuvre d’Andrew Wyeth. Ces ventes permettront de payer les dettes du musée. En 2014, l’institution avait déjà été dans la nécessité de vendre deux tableaux.

Malgré les critiques, le Musée Delaware vient de vendre à nouveau deux peintures de ses collections pour faire face à sa situation financière difficile. Le Musée Delaware fait ainsi fi des règles du code de déontologie de l’Association des directeurs des musées américains (AAMD).

Ils viennent de vendre de gré à gré pour un montant non dévoilé, la peinture Milking time de Winslow Homer, artiste américain du 19ème siècle et une toile de Andrew Wyeth, Arthur Cleveland (1946). La vente de ces deux œuvres devrait permettre au musée d’améliorer sa situation financière. En effet, le projet d’extension du musée en 2003 avait sérieusement endetté l’institution, le coût total du projet s’élevait à 32,5 millions de dollars.

Mike Miller, le directeur du musée Delaware, est satisfait, il a déclaré « Aujourd’hui, nous fermons un des chapitres les plus difficiles de l’histoire du musée. Nous avons atteint notre objectif principal : garder le musée ouvert ».

L’année dernière, le musée avait déjà vendu deux de ses œuvres, ne permettant pas de résorber la totalité de son endettement.

A l’époque, l’AAMD lui avait signifié qu’il s’agissait d’une « violation sérieuse » du code de déontologie et des règles de la profession. Le Musée Delaware ne s’était pas laissé dissuader et avait procédé aux ventes.

A la suite de ces ventes, le Musée Delaware a perdu son crédit ce qui a fortement compliqué sa politique de prêts. En effet, l’AAMD a demandé aux autres musées, le 18 juin 2014, de ne plus accorder de prêts d’œuvres et de ne plus organiser d’expositions communes avec le Delaware Art Museum.

Contrairement aux musées français, les musées américains peuvent aliéner leurs œuvres mais uniquement dans le but d’alimenter leurs fonds d’acquisition comme le préconise le code déontologique de l’AAMD. Ce dernier encadre ces aliénations et précise « l’aliénation d’œuvres est une partie légitime de la constitution et du maintien des collections […].Les fonds provenant de la vente d’une œuvre ne seront pas utilisés seulement pour les frais de fonctionnement ou les dépenses en immobilisations mais peuvent être utilisés seulement pour les l’acquisition d’œuvres ».

Légende photo

Delaware Art Museum - Photo Florain Holzherr - 2009

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque