Le musée de l’université américaine de Brandeis contraint de fermer ses portes et de vendre son imposante collection

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 janvier 2009

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [29.01.09]– Le musée d’art moderne de l’université américaine de Brandeis vient d’annoncer que la crise économique actuelle l’obligeait à fermer ses portes. Sa grande collection, qui regroupe quelque 8000 œuvres, sera vendue cette année.

Le Rose Art Museum %26copy; D.R.

L’université américaine de Brandeis (dans le Massachusetts) vient d’annoncer qu’elle allait fermer son musée d’art moderne, le Rose Art Museum, et vendre les 8000 œuvres de sa collection, dont des Jasper Johns, Andy Warhol, Rauschenberg et Lichtenstein. Cette décision, votée à l’unanimité par les administrateurs de l’université, est la conséquence d’une « récession économique historique et de la crise financière », explique le président de l’université, Jehuda Reinharz. Le musée doit définitivement fermer vers la « fin de l’été 2009 », et les 8000 œuvre de sa collection seront revendues par une « grande maison de vente ».

Le directeur du musée, Michael Rush, estime la valeur totale de la collection du musée à 265 million d’euros. Tous les bénéfices de la vente seront réinjectés dans le budget de l’université « afin de compenser l’impact négatif de la crise économique et de fortifier la position de l’université pour le futur ».

L’annonce de la fermeture du Rose Art Museum provoque néanmoins de vives contestations. Michael Rush a annoncé qu’une manifestation allait être organisée le 29 janvier par les étudiants pour protester. De plus, le 27 janvier, près de 800 personnes avaient déjà signé une pétition en ligne pour la poursuite des activités du musée.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque