Jeudi 19 septembre 2019

Le Grand Palais fait recettes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 juin 2011 - 541 mots

PARIS [28.06.11] – Après avoir été exposé durant quarante jours et admiré par près de 270 000 curieux, le Léviathan d’Anish Kapoor vient de quitter la nef du Grand Palais avec succès. Quelques jours avant, une autre exposition avait elle aussi pris fin au Grand Palais, celle consacrée à Odilon Redon. Avec 200 000 visiteurs environ, répartis sur 89 jours, l’exposition Odilon Redon s’est également achevée sur un succès, plus mesuré cependant.

Depuis le 23 mars 2011, les galeries nationales du Grand Palais consacraient leur exposition de printemps à l’artiste français Odilon Redon (1840-1916). Celle-ci a fermé ses portes le 20 juin 2011. Trois jours plus tard, le 23 juin, l’installation d’Anish Kapoor arrivait elle aussi à son terme. Pour la quatrième édition de Monumenta, cette dernière occupait la nef du Grand Palais depuis le 11 mai.

Depuis l’exposition du musée de l’Orangerie en 1956, Odilon Redon, Prince du Rêve était la première grande rétrospective organisée sur l’artiste à Paris. Grâce à la Rmn-Grand Palais, au musée d’Orsay et au musée Fabre de Montpellier, cette exposition aura attiré depuis son ouverture 203 041 visiteurs, soit une moyenne de 2 539 visiteurs par jour. Elle sera ensuite présentée au musée Fabre de Montpellier du 7 juillet au 16 octobre 2011.

Par rapport aux autres expositions proposées par les Galeries nationales du Grand Palais et portant sur la même période de l’histoire de l’art, Odilon Redon, Prince du Rêve a davantage séduit que les Nabis ou Gustave Moreau. Les Nabis : 1888-1900 avaient attiré 177 000 visiteurs du 21 septembre 1993 au 3 janvier 1994 (soit 1 986 visiteurs par jour). Gustave Moreau (1826-1898), du 29 septembre 1998 au 4 janvier 1999, avait quant à lui accueilli 105 000 visiteurs (soit 1 263 visiteurs par jour). Toutefois, entre le 25 septembre 2003 et le 5 janvier 2004, l’exposition Edouard Vuillard, 1868-1940 avait rencontré un plus grand succès avec 323 500 visiteurs (soit 3 700 visiteurs par jour).

Le succès emporté par Odilon Redon est donc un succès mesuré, qui plus est face aux 277 680 visiteurs de l’exposition Léviathan, organisée dans le même temps toujours au Grand Palais. Le succès de Monumenta 2011 est important : sa fréquentation ayant augmenté de 85 % par rapport à la précédente édition. L’œuvre d’Anish Kapoor aura été présentée au public pendant 40 jours, soit quatre jours de plus que l’installation géante de l’artiste français Christian Boltanski. En 2010, seuls 149 417 visiteurs s’étaient déplacés pour Personnes.

Pour Anish Kapoor, la fréquentation quotidienne a été en moyenne de 6 942 visiteurs (contre 4 159 visiteurs pour Boltanski). Et, lors de la dernière journée d’ouverture, 11 229 personnes ont été recensées. Depuis son lancement, Monumenta connaît un succès croissant. Sa première édition, réalisée par l’artiste allemand Anselm Kiefer en 2007, avait attiré 135 000 visiteurs. La seconde en 2008, confiée au sculpteur américain Richard Serra, avait accueilli 142 000 visiteurs.

Pour cette édition 2011, « l’artiste a atteint une beauté collective et réconciliatrice qui a touché quelque chose de commun à tous, l’inconscient », expliquait Jean de Loisy, commissaire de Monumenta, à l’AFP. En 2012, c’est le sculpteur français Daniel Buren qui sera chargé de créer une œuvre inédite pour l’espace monumentale de la nef du Grand Palais.

Légende photo

Grand Palais - © photo Jean-Marie Hullot - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque