Vendredi 22 novembre 2019

Expositions de printemps : succès pour Manet, gros bouillon pour Nature et idéal

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 juin 2011 - 475 mots

PARIS [06.06.11] - Alors que la saison des grandes expositions de printemps à Paris touche à sa fin, les chiffres de fréquentation se suivent mais ne se ressemblent pas. Manet au musée d’Orsay rencontre un succès attendu, tandis que le paysage classique au Grand Palais essuie un échec tout aussi attendu.

Une fois de plus, la formule de la monographie est un succès avec l’exposition Manet au Musée d’Orsay. L’événement comptabilise plus de 5 200 visiteurs quotidiens, dépassant le précédent Manet, les natures mortes (3 000 visiteurs / jours), en 2000 et faisant aussi bien que Manet-Velázquez en 2002 (5 330 visiteurs / jour) au même endroit. Toutefois, au regard du triomphe de la rétrospective du peintre d’Olympia en 1983 au Grand Palais, avec une moyenne de 8 500 visiteurs par jour, on se demande pourquoi cette exposition ne se tient pas au Grand Palais. Les salles d’exposition temporaire du musée d’Orsay sont inadaptées à un tel événement, avec l’inconfort de la visite que cela entraîne.

Parmi les grands succès du moment, se dresse le Leviathan d’Anish Kapoor au Grand Palais : l’événement d’art contemporain du printemps. Tandis que la précédente édition de Monumenta dont Christian Boltanski était l’invité, recensait 4 159 visiteurs / jour, Kapoor le devance avec 6 000 visiteurs quotidiens. Le thème et le changement de saison y sont pour beaucoup.

Cet engouement tranche avec la déconvenue de l’exposition Nature et Idéal. Avec 1 200 visiteurs journaliers, les Galeries Nationales du Grand Palais enregistrent leur plus mauvais score dans la catégorie art classique. L’échec de cette exposition était cependant prévisible par son thème. Déjà la confrontation Poussin, Watteau, Chardin, David en 2005, rencontrait à peine plus de succès avec 1 544 visiteurs par jour. Cependant, nous sommes loin des 791 passionnés qui vinrent découvrir les, pourtant, très belles productions de l’art décoratif sous Louis XIII en 2002. A côté, Odilon Redon, prince du rêve accueille 2 400 visiteurs quotidiens : un score honorable pour un peintre symboliste peu connu du public, même si la rétrospective de l’œuvre symboliste d’Édouard Vuillard en 2003, au même lieu, accueillait 3 700 amateurs par jour.

Si Aimé Césaire, Lam, Picasso n’attire que 500 amateurs, il s’agit de saluer cette réussite, pour un événement de taille moindre (une unique salle d’exposition) et un thème difficile tant à exposer qu’à aborder : la poésie.

En revanche, on aurait pu s’attendre à une performance plus marquée pour la première exposition au Sénat de la Réunion des Musées Nationaux. Bien que la RMN affirme être parvenu au-delà de ses espérances, Lucas Cranach et son tempsn’atteint pas un score mirobolant (2 068 visiteurs / jour). Même si les chiffres annoncés par l’ancien opérateur sont à prendre avec précautions, on est loin des 3 400 visiteurs / jour de Botticelli en 2003 ou des 3 500 visiteurs / jour d’Arcimboldo en 2007.

Légende photo

Vue de l'exposition Manet, inventeur du Moderne - Musée d'Orsay - © photo Ludosane - 2011

Le soir du vernissage de Monumenta - Leviathan - Anish Kapoor - © photo Ludosane - 2011

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque