Samedi 7 décembre 2019

Larry Gagosian poursuivi pour avoir vendu 2 œuvres sans l’autorisation de leur propriétaire

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 janvier 2012 - 358 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [23.01.12] - Jan Cowles, une collectionneuse de 93 ans, a attaqué en justice le galeriste Larry Gagosian, le 18 janvier 2012. Elle l’accuse d’avoir vendu deux œuvres lui appartenant, l’une de Mark Tainsey, l’autre de Roy Lichtenstein, sans son consentement. Elle demande 10 millions de dollars de dommages et intérêts. Cette décision marque un nouveau rebondissement dans l’affaire Cowles/Gagosian.

Larry Gagosian fait l’objet d’une poursuite judiciaire, déposée par Jan Cowles, une collectionneuse de 93 ans, le 18 janvier 2012. Elle lui reproche d’avoir vendu, à son insu, 2 tableaux lui appartenant : The Innocent Eye Test de Mark Tansey (1981) et Girl in mirror de Roy Lichtenstein (1964). La sérigraphie pop aurait même été écoulée de manière frauduleuse. Estimée 4,5 millions de dollars (soit 3,5 millions d’euros), le galeriste new-yorkais l’aurait vendue pour seulement 2 millions (soit 1,5 millions d’euros) à un acheteur anonyme, prétextant que l’œuvre était détériorée. Il aurait empoché une grosse commission sur le prix de la vente.

Interrogé par The New York Times, Larry Gagosian a qualifié ces allégations de « scandaleuses et sans fondement ». Selon lui, le malentendu viendrait uniquement du fils de la plaignante, Charles Cowles. L’ancien marchand d’art et éditeur du magazine Artforum aurait utilisé le patrimoine familial pour rembourser ses dettes. En 2008, il a vendu les tableaux de Tansey et Lichtenstein à la galerie new-yorkaise sans le consentement de sa mère. Larry Gagosian estime avoir été berné mais Jan Cowles soutient qu’il était parfaitement au courant de la situation et demande 10 millions de dollars de dommages et intérêts (soit 7,7 millions d’euros).

En mars 2011, Larry Gagosian avait déjà été mis en cause dans cette affaire, non pas par la propriétaire des œuvres mais par Robert Wylde, l’acheteur de The innocent Eye Test. Le collectionneur britannique l’accusait de lui avoir vendu une œuvre qui appartenait, en fait, à 31 % au Metropolitan Museum de New York. Il refusait d’ailleurs de rendre la toile au musée. Larry Gagosian avait dû lui payer 4,4 millions de dollars (soit 3,4 millions d’euros) de dédommagement. À cette époque, Charles Cowles s’était excusé de ne pas avoir déclaré ce « détail » mais il n’avait pas précisé que les 69 % restants appartenaient à sa mère !

Légende photo

Roy Lichtenstein, Girl in a mirror, 1964, porcelaine émaillée sur métal, l'un des huit exemplaires existants - © photo Cea - 2011 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque