Mercredi 12 décembre 2018

La duchesse d’Albe vend chez Christie’s des meubles du décorateur Rateau

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 mars 2013 - 380 mots

PARIS [04.03.13] – La Maison d’Albe a décidé de se séparer d’un ensemble de meubles conçus en 1921, par le décorateur Armand-Albert Rateau, pour la salle de bain de la duchesse au palais de Liria à Madrid. Le lot sera dispersé le 23 mai 2013 à Paris par Christie’s, qui l’estime entre 6 et 8 millions d’euros.

À l’occasion de son mariage avec Maria del Rosario de Silva y Gurtubay en 1920, le 18e duc d’Albe, Jacobo Fitz-James Stuart y Falco, avait commandé un ensemble de meubles à Armand-Albert Rateau, décorateur très en vogue à l’époque, pour venir orner les appartements de la duchesse dans l’aile droite du palais de Liria à Madrid. Aujourd’hui, la Maison d’Albe, grande famille de la haute noblesse castillane, souhaite disperser ce lot aux enchères, et ce par le biais de la maison Christie’s, le 23 mai 2013 à Paris. Le produit de la vente servira à « aider au maintien de son patrimoine, à faciliter l’entretien de ses différentes propriétés à travers l’Espagne et à accompagner les nouveaux projets de la famille ».

Décorateur, dessinateur, ébéniste, architecte mais aussi sculpteur, Armand-Albert Rateau (1882-1938) a été formé à l’École Boulle avant de développer un concept stylistique particulier, qui fera de lui l’un des plus importants créateurs de l’Art déco. La renommée de l’artiste et l’arrière-plan historique qui s’attachent aux sept pièces que Christie’s propose aux enchères, expliquent en partie la haute estimation avancée par la maison de ventes : entre 5,85 millions et 7,9 millions d’euros. Notons qu’en 2006, Armand-Albert Rateau avait obtenu un record mondial chez Christie’s avec une paire de jardinières en bronze adjugées à 4,18 millions d’euros, somme inédite pour un objet d’art du XXe siècle.

Seront présentés notamment le 23 mai deux lampadaires assortis à une table basse « aux oiseaux » en bronze à patine vert sombre, chacun estimé 1,5 à 2 millions d’euros, ainsi qu’une baignoire en marbre blanc de carrare, évaluée entre 150 000 et 200 000 euros. Selon la Maison d’Albe, ces meubles « n’appartiennent pas à la collection historique et ne relèvent pas de l’histoire de l’Espagne ». Ils quitteront donc bientôt la propriété de l’actuelle duchesse d’Albe, Cayetana Fitz-James Stuart y Silva, aristocrate la plus titrée au monde et octogénaire récemment remariée, qui détient une fortune colossale.

Légende photo

Armand Albert Rateau - Paire de lampadaires aux oiseaux (1921) - vente du 23 mai 2013 chez Christie's's Paris - Estimation 1,5 / 2 M€ - Photo Christie's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque