Mardi 11 décembre 2018

La chambre d’Héliodore peinte par Raphaël au Vatican vient d’être restaurée

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 janvier 2013 - 367 mots

CITÉ DU VATICAN (ITALIE) [10.01.13] – Les célèbres fresques réalisées par Raphaël entre 1511 et 1514 pour la chambre d’Héliodore au Vatican viennent d’être nettoyées et restaurées par les plus grands experts en restauration picturale de la cité pontificale.

Les échafaudages du dernier chantier de restauration viennent d’être retirés des murs de la chambre d’Héliodore peints par Raffaelo Santi, dit Raphaël, sur demande du pape Jules II della Rovere (1443-1513), a annoncé le Directeur des Musées du Vatican, Antonio Paolucci, dans l’Osservatore Romano du 9 janvier 2013. Par le biais du quotidien officiel de la cité du Saint-Siège, il affirme que les meilleurs techniciens des laboratoires du Vatican ont été mis à contribution afin que le public puisse désormais apprécier les peintures dans leur intégralité. L’équipe conduite par Paolo Violini a par ailleurs profité des avis érudits du professeur Arnold Nesselrath, historien d’art du Vatican et grand spécialiste du maître d’Urbino.

La chambre d’Héliodore appartient à un ensemble de quatre salles, appelées chambres de Raphaël car elles furent décorées par le maître et ses élèves entre 1508 et 1524. Faisant partie autrefois des appartements pontificaux, elles reçurent des décors destinés à servir la propagande de l’Église et la politique des papes. La chambre d’Héliodore abrite plusieurs fresques : La Messe de Bolsena, épisode de 1263 utilisé comme démonstration du phénomène de transubstantiation, l’un des piliers de la foi catholique, La Délivrance de saint Pierre, qui met en valeur le premier des pontifes et, par conséquent, ses successeurs, La Rencontre entre Léon Ier le Grand et Attila, qui rappelle comment la papauté défendit son territoire face aux envahisseurs barbares, Héliodore chassé du Temple, scène qui évoque le caractère intouchable des biens de l’Église.

Lorsque ces œuvres furent composées, Jules II tentait de réaffirmer le pouvoir de la papauté, notamment face aux prétentions françaises. Antonio Paolucci n’a pas manqué de rappeler la noble signification de ce programme, qui manifeste le soutien divin dont bénéficia l’Église chaque fois que sa foi, son chef, son territoire ou son patrimoine furent menacés.

Comme toute opération de restauration, cette campagne a permis de procéder à des analyses approfondies des peintures qui constituent l’apogée de l’art de Raphaël, pour reprendre l’appréciation de l’Osservatore Romano.

Légende photo

Raphaël (1483-1520) - La Délivrance de saint Pierre (1514) - Fresque - Chambre d'Héliodore (Vatican) - Photo David Sneek - 2007

Raphaël (1483-1520) - La Messe de Bolsena (1512) - Fresque - Chambre d'Héliodore (Vatican) - Photo David Sneek - 2007

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque