Xn 00 au stade de la Xette

Un petit parcours sportif de l’art contemporain

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 4 février 2000

Tous les ans, depuis 1991, sont organisés à Chalon-sur-Saône les « Janviers en Bourgogne », une manifestation destinée à faire découvrir aux Bourguignons la création contemporaine. L’édition 2000, confiée à la structure collective de commissariat d’exposition Xn, ne déroge pas à la règle, même si, en définitive, l’exposition manque un peu de générosité.

CHALON-SUR-SAÔNE - Après avoir été confiée à plusieurs invités d’honneur, l’organisation des “Janviers en Bourgogne” est, depuis 1999 et pour cinq ans, entre les mains de Xn, structure ad hoc réunissant quelques (jeunes) “branchés” du milieu de l’art : l’énergique Stéphanie Moisdon-Trembley,  la critique de Libération Élisabeth Lebovici, l’écrivain Jean-Charles Massera, le commissaire d’exposition globe-trotter Hans Ulrich Obrist et le critique/commissaire/éditeur suisse Lionel Bovier. Délégué par le groupe pour assurer cette année le commissariat de l’exposition, Lionel Bovier a développé deux axes de réflexion à partir de textes de Fahlström et de Foucault. Dans À propos des maisons de plaisir, en 1967, Fahlström conseillait de “construire des maisons de plaisir au lieu des maisons de culture”, une réflexion qui prend tout son sens à l’Espace des Arts, qui fut l’une des premières maisons de la culture... En convoquant ensuite “l’hétérotopie” chère à Michel Foucault, le commissaire d’“Xn 00” entend “confronter la question de la production et de l’exposition, l’institution à sa capacité d’accueil de l’art sous toute ses formes et l’habitation temporaire d’un lieu à celle d’un monde”. Rassemblant sept artistes ou groupes d’artistes, la manifestation est conçue comme une promenade, rythmée de façon judicieuse par les bornes du parcours de santé (le fameux “parcours Vita”) de Fabrice Gigy, qui, loin d’être un chemin de croix, favorise la souplesse du corps et de l’esprit. Il constitue aussi une métaphore pour une exposition à parcourir au pas de course. Les graphistes M/M ont, quant à eux, placé un peu partout de bien moins convaincants petits hommes en caissons lumineux. S’affranchissant d’une logique d’accrochage, “Xn 00” est organisée en séquences autour de différentes atmosphères ou environnements créés sur place par les artistes. Géographiquement parlant, elle débute avec la Fanzinothèque des Klat, un atelier de lecture et de production de fanzines précédemment installé au Mamco de Genève. Au premier étage, l’accès à certaines pièces a été volontairement restreint. Ainsi, il faut s’emparer d’une valise à la James Bond, contenant un dispositif de contrôle à distance, pour découvrir le dessin de Daniel Roth dissimulé derrière un miroir coulissant. À côté, il faut demander des clés à l’accueil, contre une caution, pour pénétrer dans la “salle de musique” où se trouve l’installation nébuleuse de Dominique Gonzalez-Foerster. Si ces dispositifs peuvent trouver une certaine légitimité dans un contexte balisé “art contemporain”, ils sont plus discutables dans une manifestation destinée à un large public, qu’il paraît plus logique de prendre par la main plutôt que de semer des obstacles son parcours. Les embûches ne manquent pas non plus dans la Grotte de Xavier Veilhan, à parcourir dans une quasi-obscurité. Déjà présentée dans une autre configuration à Brétigny-sur-Orge, elle occupe une salle contiguë à l’aménagement accueillant de Richard Hoeck. Ce projet s’intègre dans une réflexion que l’Autrichien mène sur l’”Additional Bedroom” (la chambre en plus), un espace convivial qui viendrait s’ajouter à une propriété privée des environs de Vienne.

Comparée à la longue liste de “Xn 99”, dont une vidéo rend compte dans une salle, “Xn 00” pourra décevoir par le faible nombre d’œuvres à voir et qui sont d’ailleurs davantage à explorer. “Xn 00” en est manifestement restée au stade de la “Xette”...

- Xn 00, jusqu’au 9 avril, Espace des Arts, 5bis avenue Nicéphore Niepce, Chalon-sur-Saône, tél. 03 85 42 52 00, tlj sauf mardi 14h-18h30.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°98 du 4 février 2000, avec le titre suivant : Xn 00 au stade de la Xette

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque