Lundi 17 décembre 2018

Paris-16e

Vivre une expérience avec Tino Sehgal

Palais de Tokyo jusqu’au 18 décembre 2016

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 292 mots

Carte blanche est donnée à l'artiste britannique Tino Sehgal pour investir les 13 000 m² du Palais de Tokyo.

Un petit garçon, à l’entrée de l’exposition, pose la question : « Qu’est-ce que le progrès ? » À l’étage inférieur, des « essaims d’humains » semblent être des zombies ou des danseurs. Plus loin, en s’enfonçant dans le dédale labyrinthique du Palais de Tokyo, on découvre deux enfants dialoguant après la projection d’un film et, en pénétrant une salle plongée dans l’obscurité, on tombe sur des jeunes gens poussant la chansonnette. Encore plus loin, des mouches vivantes tapissent des murs, puis, dans une pièce vide, six personnes récitent en chœur la même formule.

En donnant carte blanche à Tino Sehgal, plasticien anglais vivant à Berlin et issu de la danse contemporaine, le Palais de Tokyo offre ses 13 000 m2 à un artiste aventureux qui, assisté par de nombreux intervenants (professionnels et amateurs), met au défi les codes habituels de l’exposition : ici, pas d’objets inanimés sacralisés, mais l’activation de cinq situations construites qui interagissent entre elles et évoluent en fonction des mouvements des visiteurs ; et, pour favoriser davantage encore l’amplitude de cet événement ouvert aux quatre vents, Tino a invité quelques artistes (Buren, Coleman, González-Torres, Huyghe, Lewis, Parreno) à entrer en conversation avec lui. Au final, c’est l’exposition, en tant qu’organisme vivant ayant pour matière première l’humain, qui fait œuvre en soi. Avouons-le, même si Sehgal n’invente pas la bicyclette – il prolonge l’art de la performance et du happening ainsi que « l’art comme état de rencontre » de l’esthétique relationnelle –, sa manifestation célébrant la rencontre en chair et en os, l’instant présent et l’intensité de l’existence, fait, à l’ère du virtuel à tout-va, un bien fou !

« Carte blanche à Tino Sehgal »

Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson, Paris-16e, www.palaisdetokyo.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : Vivre une expérience avec Tino Sehgal

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque