Art ancien

Ajaccio (Corse)

"Vierge à l’Enfant soutenu par un ange", de Botticelli

Palais Fesch

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 6 juillet 2020 - 196 mots

Monument à la gloire de la famille impériale, le Palais Fesch est un écrin de rêve pour les collections de Joseph Fesch.

L’oncle maternel de Napoléon, archevêque de Lyon et primat des Gaules, est surtout entré dans l’histoire pour son intense activité de collectionneur. Au gré des expositions, des ventes publiques ou d’acquisitions auprès des artistes, il constitua un fonds de plus de 16 000 tableaux. Ce qui en fait l’une des plus prolixes collections jamais bâties. Le prélat légua un millier d’œuvres à Ajaccio, un fabuleux ensemble qui forme le noyau central du Musée des beaux-arts. Essentiellement consacré à la peinture italienne, ce fonds mondialement connu est l’un des plus riches dédiés à la Péninsule. Il dresse un prestigieux panorama qui réunit toutes les écoles de la Botte du XIVe au XVIIIe siècle. Le musée peut aujourd’hui s’enorgueillir de posséder de beaux tableaux de Titien, de Véronèse et de Botticelli. Le Palais renferme en effet une Vierge à l’Enfant d’une grâce infinie. Un tableau tout en délicatesse, à l’iconographie rare, montrant la mère pressant tendrement sa joue contre celle de son enfant. Véritable manifeste de la première Renaissance, cette peinture est une ode à l’humanisme.

Palais Fesch, Musée des beaux-arts, 50-52, rue Cardinal-Fesch, Ajaccio (20), www.musee-fesch.com

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°735 du 1 juillet 2020, avec le titre suivant : "Vierge à l’Enfant soutenu par un ange", de Botticelli

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque