Mardi 10 décembre 2019

Viens chez moi !

L’art en privé comme en public au Frac Nord-Pas-de-Calais

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 7 décembre 2001 - 602 mots

Du privé dans le public et vice-versa : c’est le programme des trois expositions organisées simultanément par le Frac Nord-Pas-de-Calais à Dunkerque. Parallèlement à l’affichage dans la ville des Appartements de Miriam Bäckström, le peintre Janusz Stega signe une série d’interventions chez
des particuliers, tandis qu’Olga Boldyreff poursuit son activité de promeneuse par le biais du tricotin.

DUNKERQUE - Partie privée d’une demeure concédée au regard, le salon est un espace de réception et de représentation. Sans courir les dîners en ville, parcourir les pages de magazines de décoration renforce cette certitude : là où on reçoit, on s’affiche. À Dunkerque, Miriam Bäckström semble être arrivée aux mêmes conclusions. Mené chez des personnes de sa génération, nées à la fin des années 1960, sa campagne photographique Appartements a abouti à l’affichage en 4 mètres sur 3 de quatre images de salons saisies dans les environs de Stockholm. Au pied des supports Dauphin qui restituent les vues à l’échelle 1, l’effet de réel est troublant. La perspective, proche de celle employée dans les scènes d’intérieurs hollandaises, opère une véritable trouée dans le paysage urbain et inverse la vue sur la ville. Sur les photographies, l’idée même de fenêtre est d’ailleurs souvent niée au profit de celui d’une source lumineuse, blanche et claire dans la tonalité froide des pays du Nord. Les espaces photographiés sont d’ailleurs tout aussi neutres, rien n’y déborde vraiment, à l’inverse des décors foisonnant du Musée Ikea, paquets de chips à l’appui. Réalisée à la suite d’une commande, cette série antérieure qui prend pour sujet le musée du groupe suédois, opte pour la même distance. Pour le faux ou le reconstitué, l’engagement de l’artiste est le même. Il n’est d’ailleurs pas plus avancé dans Set construction, série consacrée aux intérieurs de décors de cinéma, toujours aussi impeccablement saisis. Ces allers et retours indifférents sèment un trouble évident. À terme, les photographies d’Appartements seront introduites dans les archives d’une société spécialisée dans la production de films.  Peut-être un jour serviront-elles de base à l’élaboration de décors ?

Parallèlement à ces interrogations sur le formatage domestique, l’exposition de Miriam Bäckström rejoint par ses va-et-vient entre espaces privés et publics, les recherches menées à plus long terme par le Frac Nord-Pas-de-Calais sous le titre d’“InterAction”. À l’image des coups de rouleaux apposés en bandes chez des particuliers par Janusz Stega, ce cycle entend tisser des liens entre les deux sphères. Par l’usage du rouleau en relief, accessoire visant à imiter à moindre coût le papier peint largement utilisé dans sa Pologne natale, l’artiste poursuit depuis plusieurs années des recherches où le motif pictural rejoint l’autobiographie. Sous-titrés Les Déplacés, ces impressions sont venues se loger dans des appartements, usines, bureaux ou villas. Elles jouent là avec la géographie des lieux – s’inscrivant dans des passages ou s’imposant frontalement –, mais aussi avec les attentes de leurs hôtes, créant sans cesse de nouvelles rencontres au gré des visites. De manière plus informelle, ces échanges se retrouvent dans les séances de tricotin organisés par Olga Boldyreff. Elle trouve dans cette activité aussi aisée qu’improductive un prolongement à ses activités de promeneuse. Autour de ces rassemblements, les pelotes se nouent, le temps file et l’artiste recueille des anecdotes. Celles-ci seront ensuite restituées (du 26 janvier au 23 mars) lors d’une invitation dans un appartement du quartier du Jeu-de-Mail à Dunkerque. Occasion de tenir salon.

- MIRIAM BÄCKSTRÖM, jusqu’au 23 février 2002, OLGA BOLDYREFF du 26 janvier au 23 mars 2002, JANUSZ STEGA (catalogue à paraître), FRAC Nord-Pas-de-Calais, 930 av. de Rosendaël, 59240 Dunkerque, tél. 03 28 65 84 20, www.fracnordpdc.asso.fr, tlj sauf dimanche, 10h-18h, le samedi 13h-19h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°138 du 7 décembre 2001, avec le titre suivant : Viens chez moi !

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque