Victor Hugo face à la mer

L'ŒIL

Le 1 février 2006

Dans ses écrits, dans ses dessins comme dans sa correspondance, Victor Hugo (1802-1885) ne cesse de faire référence à l’océan, source infinie d’inspiration. Exilé volontaire à Jersey puis à Guernesey pour des raisons politiques de 1851 à 1870, l’écrivain produit à cette période la majorité des œuvres graphiques qui composent cette exposition. Hugo dira que l’océan est l’ami de son exil, le modèle qui a posé pour lui durant 18 ans. Un modèle tour à tour calme et furieux, fascinant et inquiétant, qui a donné naissance à des feuilles d’exception, caractéristiques du souffle romantique et de l’esprit libre qui animent la pensée, la plume et le pinceau de l’écrivain artiste.
En cinq séquences, cet accrochage thématique conçu par Pierre Georgel qui prépare actuellement le catalogue raisonné des dessins de Victor Hugo, alterne manuscrits et œuvres graphiques. Le parcours s’ouvre sur la contemplation, la rêverie de l’auteur devant la beauté et l’immensité de l’océan (Deux bateaux dans la tempête, Exil ou bateau à voile), avant de plonger le visiteur dans des eaux troubles peuplées d’un bestiaire inquiétant (La Pieuvre), imaginaire et fantastique (Animal monstrueux). La littérature nous entraîne ensuite au cœur de la fiction, avec une importante section consacrée à L’Homme qui rit et aux Travailleurs de la mer. Une édition originale de ce dernier ouvrage, acquise en 2003 par la maison de Victor Hugo, constitue d’ailleurs le point de départ de cette présentation.
Plus de 200 dessins, encres et aquarelles – souvent de petit format et d’une grande puissance expressive –, gravures et manuscrits puisés en majorité dans le fonds de la maison de Victor Hugo mais aussi dans différentes collections publiques et privées, révèlent un dessinateur à la technique très sûre, au trait fin et vif, qui privilégie dans ses visions du paysage marin les atmosphères tourmentées et crépusculaires.

« Cet immense rêve de l’océan… Paysages de mer et autres sujets marins par Victor Hugo”‚», maison de Victor Hugo, 6 place des Vosges, Paris IVe, tél. 01 42 72 10 16, jusqu’au 5 mars. Cat. Paris musées/Somogy, 136 p., 29 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°577 du 1 février 2006, avec le titre suivant : Victor Hugo face à la mer

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque