Dimanche 25 février 2018

Vicky et le Kaiser

Près d’un siècle de relations anglo-allemandes

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 4 novembre 2009

À Berlin, une exposition ambitieuse évoque les rapports entretenus par les maisons d’Angleterre et d’Allemagne depuis l’accession au trône de la reine Victoria jusqu’au déclenchement de la Première Guerre mondiale.

BERLIN - À l’exception de quelques pièces antérieures, l’exposition "Victoria et Albert, Vicky et le Kaiser" commence en 1837 avec l’accession au trône de la reine Victoria – de la maison de Hanovre –, trois ans avant son mariage avec le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. Les trois cents tableaux, meubles, objets d’art, bijoux, cadeaux officiels et photographies exposés proviennent de prestigieuses collections anglaises, telles que la Royal Collection (Buckingham Palace, Windsor Castle…), et allemandes, comme celles des descendants du prince Louis-Ferdinand de Prusse, de la famille de Mecklembourg et des Saxe-Cobourg-Gotha. De très nombreuses pièces ont été prêtées par le prince Ernest-August de Hanovre, dont la voiture officielle de George IV, construite par Wright & Co à Londres en 1780. Parmi les autres pièces spectaculaires, le bureau sur lequel l’empereur Guillaume II, petit-fils de la reine Victoria, a signé la déclaration de guerre contre l’Angleterre en 1914. Récemment redécouvert dans un grenier de Potsdam, ce bureau avait été fabriqué avec le bois récupéré sur le vaisseau de l’amiral Nelson, le HMS Victory.

Les bijoux de la Couronne de Hanovre constituent un autre temps fort de cette exposition berlinoise. Certains furent clandestinement sortis d’Allemagne et mis en sûreté au château de Windsor, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, par l’historien de l’art Anthony Blunt, conservateur des peintures du Roi et ancien agent double au service des Soviétiques (lire le JdA n° 8, novembre 1994). Contrastant avec ces fastes royaux, l’exposition évoque également les côtés les plus sombres de la vie quotidienne du prolétariat anglais et allemand au XIXe siècle.

VICTORIA & ALBERT, VICKY ET LE KAISER, jusqu’au 27 mars, Deutsches Historisches Museum, Unter den Linden 2, Berlin, tél. (030) 215 020.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°33 du 1 février 1997, avec le titre suivant : Vicky et le Kaiser

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque