Dimanche 16 décembre 2018

Venise au XVIIIe siècle : un âge d’or de la peinture

L'ŒIL

Le 1 mars 2005 - 261 mots

« L’art offre un décor pour une société en déclin, gérée par un régime décadent », écrit Henk Van Os dans le catalogue de cette exposition, pour décrire le climat de Venise au XVIIIe siècle. Peu reluisante sur le plan politique et économique, cette période est pourtant particulièrement riche dans les domaines de la peinture, de la musique, du théâtre et de la littérature. Le XVIIIe siècle est celui de l’âge d’or des vedute, vues de villes – et particulièrement de Venise – réalisées en série par Guardi, Canaletto ou son neveu et collaborateur Bellotto pour répondre à la demande de particuliers fortunés, notamment des jeunes de bonne famille effectuant le fameux Grand Tour. Un véritable marché se développe et les ateliers se multiplient. Les Caprices où se manifeste un goût prononcé pour les éléments d’architecture – revisités avec fantaisie – et l’archéologie, connaissent également un bel engouement, tout comme les peintures de genre (Longhi), les scènes de bal et de carnaval, sans oublier les décors de villas peints par Tiepolo et les retables. Provenant des collections de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, soixante-cinq œuvres des artistes les plus prestigieux – dont ceux précités – illustrent ces différents aspects à l’Ermitage d’Amsterdam. Une exposition importante pour cette jeune institution – « antenne » du musée russe ouverte en février 2004 dans les murs d’une ancienne maison de retraite – dont les projets d’agrandissement et de développement devraient se concrétiser d’ici 2007.

« Venezia ! L’art du xviiie siècle », AMSTERDAM (Hollande), Ermitage, Nieuwe Herengracht 14, tél. 020 530 87 51, www.hermitage.nl, 5 mars-4 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°567 du 1 mars 2005, avec le titre suivant : Venise au XVIIIe siècle : un âge d’or de la peinture

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque