Jeudi 12 décembre 2019

Une vie pour le théâtre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 19 mars 2004 - 160 mots

PARIS - Entrée à la Comédie-Française à l’âge de 17 ans, Élisabeth Rachel Félix (1821-1858), dite « Rachel », joua un rôle majeur dans le renouveau de l’interprétation de la tragédie française classique à l’âge romantique, et fit revivre, à maintes reprises, les héroïnes de Corneille et de Racine.

Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme consacre une exposition à cette star théâtrale européenne à travers des tableaux, photographies, affiches et autre iconographie qu’elle inspira. Le parcours évoque d’abord l’apprentie comédienne, ses débuts au Théâtre-Français (1838-1839), sa « fulgurante ascension » (1838-1840), « l’éminente tragédienne » (1841-1856), puis son interprétation des grands rôles féminins, la légende autour de son personnage, ses rapports avec des proches du pouvoir, héritiers de l’Empire et de la monarchie, et, enfin, sa famille.

« Rachel. Une vie pour le théâtre », Musée d’art et d’histoire du judaïsme, hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, 75003 Paris, tél. 01 53 01 86 60. Jusqu’au 31 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°189 du 19 mars 2004, avec le titre suivant : Une vie pour le théâtre

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque