Dimanche 19 janvier 2020

Une petite histoire de la gravure

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 2006 - 136 mots

VALENCIENNES - Grâce aux prêts de trois importants ensembles – les collections Edmond de Rothschild et Jacques Doucet, ainsi que le département des Estampes de la Bibliothèque nationale de France –, le Musée des beaux-arts de Valenciennes retrace les évolutions de la gravure au XVIIIe siècle.

À partir de deux ouvrages fondateurs, les recueils de Jean de Julienne (1720) et de Crozat (1729), l’exposition évoque les nouvelles techniques développées à partir de 1756 (comme la manière de crayon), qui permettent d’imiter à la perfection les dessins de Watteau ou les pastels de Boucher. Elle s’intéresse parallèlement aux développements du marché de l’estampe.

Quand la gravure fait illusion

Autour de Watteau et Boucher « le dessin gravé au XVIIIe siècle », Musée des beaux-arts, boulevard Watteau, 59300 Valenciennes, tél. 03 27 22 57 20. Jusqu’au 26 février 2007.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°248 du 1 décembre 2006, avec le titre suivant : Une petite histoire de la gravure

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque