Vendredi 15 novembre 2019

Un pionnier de l’Art nouveau

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2006 - 164 mots

BEAUVAIS - Peintre et graveur renommé, Félix Bracquemond (1833-1914) a joué aussi un rôle essentiel dans le renouveau des arts décoratifs français pendant la seconde moitié du XIXe siècle. Démonstration est faite au Musée départemental de l’Oise, qui a réuni près de 200 pièces de l’artiste, dont de nombreux inédits.

Fortement influencé par l’exemple japonais, Bracquemond a développé une théorie de l’ornement – connue notamment par son ouvrage Du dessin et de la couleur, paru en 1855 – et a conçu un décor floral, avancées qui firent de lui l’un des pionniers de l’Art nouveau international. De 1872 à 1881, il a dirigé l’atelier de recherche de la manufacture de porcelaine de Charles-Édouard Haviland à Paris, avant de se lancer dans la création d’autres techniques décoratives : tapisserie, broderie, orfèvrerie, verre, mobilier, reliure. Il reçut des commandes du baron Vitta ou encore de Gustave Geffroy, alors directeur de la Manufacture des Gobelins.

« Félix Bracquemond et les arts décoratifs », Musée départemental de l’Oise, 1, rue du Musée, 60000 Beauvais, tél. 03 44 11 43 83. Jusqu’au 13 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°228 du 6 janvier 2006, avec le titre suivant : Un pionnier de l’Art nouveau

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque