Mercredi 12 décembre 2018

Paris-4e

Un nouveau « Graffiti » de Brassaï

Centre Georges Pompidou Du 9 novembre 2016 au 30 janvier 2017

Par Stéphanie Lemoine · L'ŒIL

Le 18 octobre 2016 - 286 mots

Entre la parution d’une dizaine de photographies en noir et blanc dans la revue Le Minotaure en 1933 et celle du livre Graffiti en 1961, Brassaï aura méthodiquement photographié plus de cinq cent cinquante dessins, signes et gribouillages tracés sur les murs par des mains anonymes.

Collecte compulsive et obstinée ? Travail ethnographique ? Manifeste en faveur de la créativité populaire ? La série au long cours, dont le Centre Georges Pompidou possède un fonds important, est tout cela à la fois. C’est d’ailleurs l’objet de l’exposition que lui consacre la galerie de photographies que d’en signaler les différents niveaux de lecture : « Graffiti est un projet multidimensionnel, confirme Karolina Lewandowska, commissaire de l’exposition. Il est à la fois de nature esthétique, sociologique, historique, politique. »

La durée exceptionnellement longue d’élaboration de la série en explique largement la polysémie : en vingt-cinq ans, les graffitis de Brassaï auront été successivement contemporains du surréalisme, de l’Art brut, de la naissance de la sociologie du quotidien et de la reconnaissance institutionnelle du médium photographique – celle-ci se fait jour au moment où le photographe expose au MoMA, en 1956. D’où le choix de mettre une cinquantaine de tirages d’époque en regard d’autant d’œuvres de Picasso, de Prévert ou de Dubuffet. « Tous ces créateurs ont été en contact direct avec Brassaï, précise Karolina Lewandowska. Mais les raisons pour lesquelles ils se sont intéressés à Graffiti ne sont pas les mêmes. » Évidemment, cette façon de replacer la série photographique dans son contexte de réception fait toute la richesse de l’exposition : non seulement elle permet de découvrir des tirages méconnus, mais elle offre un éclairage nouveau sur un travail « culte » dont on croyait tout connaître.

Brassaï. Graffiti

Centre Georges Pompidou, place Georges-Pompidou, Paris-4e, www.centrepompidou.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°695 du 1 novembre 2016, avec le titre suivant : Un nouveau « Graffiti » de Brassaï

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque