Un indice de la peinture impressionniste française

Le Journal des Arts

Le 1 avril 1994

LONDRES - La chute de 56% du prix des tableaux impressionnistes entre 1989 et 1993 laisse quand même un indice en augmentation de 730% par rapport à 1975.

Cet effondrement ne mettra certainement pas fin à la longue histoire d’amour entre l’art occidental et Monet, Renoir et leurs amis. Les chercheurs de prix cassés ont disparu et l’indice a augmenté de 12% l’an dernier. Cette consolidation était essentielle avant la remontée, pensent aujourd’hui les analystes.

Le déclin avait commencé avec le retrait des Japonais du marché lors de la crise de la Bourse de Tokyo, en 1990. Les acheteurs américains s’évaporèrent presque aussi vite, et le marché atteignit ses tréfonds en décembre 1992. Le peintre le plus touché a été Claude Monet, dont les prix s’étaient envolés de 4400 % de 1975 à 1989 pour atteindre une moyenne de 4,1 millions de dollars. Ils sont retombés aujourd’hui à un peu plus de 1 million de dollars. Renoir, dont les œuvres avaient plafonné à 600 000 dollars en moyenne, en juillet 1990, sont descendues jusqu’à 230 000 dollars l’été dernier avant de revenir, actuellement à 260 000 dollars. Il semble cependant que ces artistes ,ainsi que d’autres étudiés par l’Indice, Pissarro, Degas et Sisley, ont fait bonne figure en 1993 et que le pire soit derrière eux.

Cette année, les prix sont fixés par les Japonais. La crise financière à laquelle sont confrontées les banques nippones risque de les pousser à d’énormes ventes d’urgence d’œuvres impressionnistes, et donc de faire chuter leurs cours. Sinon, les détenteurs japonais vendront dès que les cours remonteront, ce qui limitera la reprise. La spéculation disparue, la route est à nouveau ouverte pour les collectionneurs sérieux. Mais auront-ils le courage nécessaire ? L’indice des impressionnistes exprimé en yens n’est en augmentation que de 180 % par rapport à 1975, ce qui rend ces artistes à la fois importants et merveilleusement décoratifs assez bon marché pour un collectionneur japonais. Sans vente à prix cassés, en Asie la reprise est presque certaine.

L’International Art Index a été créé par Art Market Research. Pour l’évaluation des collections et l’analyse statistique de 500 artistes et écoles de peinture, écrire à : P O Box AMR, The Art Newspaper, Mitre House, 44-46 Fleet Street, London EC4Y IBN ou fax : 071-254 5619.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°2 du 1 avril 1994, avec le titre suivant : Un indice de la peinture impressionniste française

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque