Dimanche 16 décembre 2018

Petit Palais

Treize siècles de manuscrits islamiques

De Bagdad à Ispahan

Le Journal des Arts

Le 1 octobre 1994 - 568 mots

Une sélection de soixante-sept manuscrits arabes, turcs, afghans et kurdes écrits en lettres arabes, conservés dans la collection de l’Institut d’études orientales de Saint-Pétersbourg (Académie des sciences de Russie), seront exposés au Petit Palais à partir du 2 octobre. Ils illustrent à la fois les principales écoles de calligraphie et de miniature et les divers domaines de la culture islamique.

Paris - Cette exposition est née des efforts conjugués de l’Art Restoration for Cultural Heritage (Arch) de Lugano (présidée par Francesca de Habsbourg, fille du baron H. H. von Thyssen-Bornemisza) et de l’Institut d’études orientales de Saint-Pétersbourg, section de l’Académie des sciences de Russie fondé en 1818, (dirigé par Youri Pétrossian).

Une partie des œuvres exposées à Paris a fait l’objet d’une restauration coordonnée par Mark Barnard, du Département des manuscrits orientaux de la British Library. Cette exposition a d’abord été présentée au siège de la fondation Arch, à Lugano.

Les manuscrits vont du VIIe au XIXe siècle. Parmi les premières œuvres, présentées par ordre chronologique, on pourra admirer quelques exemplaires du Coran écrits en caractères coufiques. Un texte très orné, écrit dans la délicate écriture cursive en style naskh, daté de 1188, contient la Géométrie d’Euclide. Il nous rappelle la dette de l’Occident envers le monde arabe qui nous a transmis, à travers les traductions arabes, les trésors de notre culture classique.

Les plus anciens manuscrits illustrés
On verra aussi, dans cette section, une anthologie poétique datée de 1184, et un document sur la guerre contre les croisés : le maqamat d’al-Hariri (mort en 1122), réalisé en Irak durant les croisades, est l’un des plus anciens manuscrits à personnages. Les visages ont été effacés – oute représentation humaine étant en principe interdite dans l’orthodoxie islamique – mais les 98 miniatures de cet ouvrage ont gardé leur pouvoir de fascination.

Les 67 manuscrits de l’exposition ne peuvent être ouverts que sur une double page portant l’illustration principale. Chacun d’eux en contient des centaines d’autres ; certains manuscrits sont accompagnés de reproductions photographiques des autres illustrations. D’autres ouvrages se présentent sous la forme d’albums (mouraqqa), dont les feuilles indépendantes peuvent être présentées séparément.

C’est le cas du mouraqqa de Saint-Pétersbourg, qui renferme 98 doubles feuilles de miniatures et de calligraphies. On le verra dans la section consacrée aux manuscrits des XVe et XVIe siècles, apogée de l’art du livre dans le monde islamique.

On admirera ainsi trois versions différentes du Shahnameh (Livre des Rois), le grand classique de Firdousi (mort vers 1030), représentant les écoles artistiques de Yazd (1445), de Hérat (fin du XVe siècle) et de Tabriz (2 novembre 1524). Ce dernier, calligraphié par Mohammad al-Haraoui pour la bibliothèque royale, représente le poète persan Firdousi parmi les lettrés de la cour du puissant sultan Mahmoud de Ghazni. Un film a été réalisé à partir des vingt-sept miniatures de cet ouvrage, pour expliquer le grand cycle épique de la poésie persane.

Miniatures persanes et mogholes
Mais le joyau de l’exposition reste le mouraqqa – album – de Saint-Pétersbourg. Ce mouraqqa a été constitué au XVIIIe siècle. Il contient des calligraphies de Mir ‘Imad al-Hassani (1551-1615), ainsi que des miniatures persanes et indiennes de l’école moghole des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Miniatures et calligraphies sont encadrées de bordures à motifs de fleurs et d’animaux, réalisées et signées par différents artistes.

\"De Bagdad à Ispahan. Manuscrits islamiques de l’Institut d’études orientales de Saint-Pétersbourg\"

Petit Palais, 2 octobre 1994 - 8 janvier 1995

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°7 du 1 octobre 1994, avec le titre suivant : Treize siècles de manuscrits islamiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque