Trans_positions

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 18 décembre 2007

Beaucoup de beau monde dans la migration hivernale vers La Passerelle à Brest de quelque cent trente œuvres issues de la collection du Frac Nord-Pas-de-Calais : Buren, Cattelan, Lavier, Barry, Craig Martin, Studio 65, Pesce... Sur les six cents pièces que le fonds possède, rares sont les noms inconnus ou oubliés.
Souvent les collections de Frac sont disparates ; certains artistes rencontrent le désaveu violent de la critique et du marché, tandis que d’autres « décollent », leur cote atteignant des sommets. Si certains Frac ont pris le parti de thématiques radicales – comme l’architecture pour le Centre et la photographie en Haute-Normandie –, Katia Baudin à Dunkerque a choisi de témoigner de la création contemporaine selon un axe moins restrictif. La collection « examine les frontières entre les disciplines, notamment entre l’art contemporain et le design, le spectateur et l’œuvre, ou encore les espaces public et privé, des frontières à peine perceptibles et qui parfois se rejoignent et se confondent », dit-elle. Dans les quelque 3 000 m2 du centre d’art breton, on retrouve ces lectures et ces rapprochements, de l’espace relationnel de Tiravanija à la série tragi-comique de Barbara Visser (elle « maltraite » des fétiches du design, leur extirpe toute fonctionnalité, puis les prend en photo, démythifiés, entre l’œuvre et le rebut), jusqu’à la grotte de Veilhan et les galets mous de Piero Gilardi. La découverte de cette collection de haute volée s’effectue par sections : « Nature et mutations. Nature et culture », « Bricolages » avec les trublions du groupe hollandais Droog Design, « Événements » avec les pince-sans-rire Roman Signer et Paul McCarthy , « Dialogues art-design, 1960-1990 » voit s’affronter Verner Panton et Stéphane Calais, le « Nomadisme » est dignement représenté par la talentueuse Andrea Zittel et « Hommages et citations » regroupe la fine fleur de la scène française, Huyghe, Parreno et Gonzalez-Foerster en tête. Si la liste (non-exhaustive) de ces artistes accuse un certain éclectisme, il n’en est pas moins raisonnable et intelligent. Katia Baudin s’est fait plaisir en choisissant ces artistes mais en privilégiant avant tout le propre plaisir du spectateur. C’est cette générosité qui voyage aujourd’hui.

BREST, Frac Nord-Pas-de-Calais, La Passerelle, tél. 02 98 43 34 95, 14 décembre-8 mars

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°544 du 1 février 2003, avec le titre suivant : Trans_positions

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque