Dimanche 25 février 2018

Tiepolo en Franconie

Würzburg célèbre le tricentenaire de sa naissance

Le Journal des Arts

Le 29 décembre 2009

Plutôt qu’à une rétrospective, l’exposition organisée à Würz­burg pour le tricentenaire de la naissance de Giambattista Tiepolo s’apparente à une exposition thématique conçue autour des immenses décors à fresque qu’a réalisés l’artiste vénitien à la Résidence des princes-évêques de Franconie.

WÜRZBURG - Artiste européen avant l’heure, la réputation de Giam­battista Tiepolo l’amena à travailler au-delà des Alpes : à Würzburg à partir de 1750, puis à Madrid, où il mourut en 1770. Rien d’étonnant donc à ce que l’Administration bavaroise des châteaux, jardins et lacs ait eu l’idée de commémorer le tricentenaire de sa naissance à la Résidence de Würzburg, l’ancien palais des princes-évêques. Toute entière tournée vers la genèse et l’exécution des fresques qui ornent le gigantesque plafond (30 m x 18 m) de l’escalier d’honneur, et de celles de la Kaisersaal qui illustrent des scènes de la Vie de Frédéric Barberousse, cette vaste exposition-dossier a bénéficié de prêts émanant de nombreux musées allemands et étrangers (Musée Correr, Ermitage, Metropolitan Museum, Courtauld Institute et National Gallery de Londres…). Outre quelques tableaux de chevalet réalisés par l’artiste vénitien, elle comprend pour l’essentiel une centaine de dessins préparatoires – l’œuvre graphique de Tiepolo est, on le sait, particulièrement abondante –, auxquels s’ajoutent une série d’études à l’huile. Leur confrontation avec l’œuvre achevée s’avère pleine d’enseignements, en dépit d’une scénographie et d’une signalétique inutilement spectaculaires.

De même, pourquoi le cheminement de l’exposition présente-t-il les travaux des deux fils de Giambattista, Giandomenico et Lorenzo, avant ceux de leur père, "relégués" en fin de parcours ? D’autant que les œuvres exposées ici, surtout des dessins et des gravures, entretiennent peu de rapports avec les fresques, à la réalisation desquelles ils ont pourtant participé…

TIEPOLO (Le paradis sur terre), jusqu’au 19 mai, Residenz, Würzburg, ouvert tous les jours sauf lundi, 9h-17h. Catalogue, éditions Prestel, 49 DM (170 F). CD-Rom, produit par M2 Munich, bistandard, en allemand, anglais et italien, 98 DM (335 F).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : Tiepolo en Franconie

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque