Mercredi 11 décembre 2019

Bilbao (Espagne)

Thomas Struth, itinéraire d’un photographe analytique

Musée Guggenheim Bilbao - Jusqu’au 19 janvier 2020

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 29 octobre 2019 - 264 mots

Les rétrospectives, quand elles ne sont pas ratées per­mettent non seulement d’embrasser une vie mais aussi, pour les plus réussies, de dessiner un processus et une généalogie de pensée.

C’est le cas de celle consacrée à Thomas Struth. À ce titre, la deuxième salle de l’exposition, qui regroupe les archives du photographe, est la partie la plus passionnante et instructive de ce vaste panorama de plus de quarante-cinq années de création. Elle permet en effet de comprendre la portée des paroles du photographe allemand quand il explique pourquoi il ne fait pas partie de ce que l’histoire de la photographie a nommé « l’école de Düsseldorf » et en quoi ses préoccupations et leur traitement, à chaque fois différent, se distinguent de ceux de Candida Höfer, d’Andreas Gursky ou de Thomas Ruff. Sur les murs, présentés dans d’immenses cadres format tableau débordant dans la salle adjacente, dessins et peintures de jeunesse, études photographiques, carnets, affiches d’expositions et documents de recherche, correspondances, livres de référence et pochettes de disques composent chronologiquement les lignes de vie et le pouls d’une création, de Düsseldorf aux dernières séries liées aux technologies du futur ou à des animaux décédés de mort naturelle. Au-delà des formats, tableaux spectaculaires établis comme formes, et de la démarche conceptuelle que l’on retrouve tout au long du parcours, se perçoit un regard analytique portant plus de questionnements que de critiques. Unconscious Places, Family Portrait comme les photographies de musées, de nature, de paysages artificiels et de machines de pointe forment, de ce point de vue, une trajectoire où l’expérience créatrice avec le sujet étudié prévaut toujours.

« Thomas Struth »,
Musée Guggenheim Bilbao, Abandoibarra Etorb. 2, Bilbao (Espagne), www.guggenheim-bilbao.eus

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°728 du 1 novembre 2019, avec le titre suivant : Thomas Struth, itinéraire d’un photographe analytique

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque