Dimanche 25 février 2018

Quinze musées pour un projet

Terres de Rhône-Alpes

Une expérience ambitieuse et plutôt réussie

Le Journal des Arts

Le 4 juin 2010

Depuis mai et jusqu’en octobre, à l’initiative de la jeune ARAC (Association Rhône-Alpes des conservateurs), quinze musées de cette région affichent, à travers expositions ou collections, un aspect du patrimoine de huit départements dont la terre est le fil conducteur. Archéologie, ethnologie, arts décoratifs et art contemporain évoquent tour à tour les diverses formes d’un matériau au cours des siècles.

RÉGION RHÔNE-ALPES - Il convient de saluer cette action d’envergure, peu commune, témoin du dynamisme d’une association qui n’en est cependant pas à sa première tentative puisqu’on lui doit déjà l’exposition "Flandre et Hollande au siècle d’Or. Chefs-d’œuvre des musées de Rhône-Alpes" en 1992.

L’archéologie
L’archéologie, très dynamique dans la région, est bien représentée dans l’ensemble de la manifestation. Elle couvre plusieurs millénaires, de la préhistoire au Moyen Âge, et s’expose notamment à Aoste (techniques de façonnage et de cuisson des poteries préhistoriques aux gallo-romaines), Chambéry ("L’Atelier de potiers de Portout, Ve siècle apr. J.-C."), Valence (céramiques protohistoriques et préhistoriques) et Saint-Paul-Trois-Châteaux (évolution des objets en argile, de l’époque néolithique à l’âge médiéval). À Roanne, l’exemplaire Musée Déchelette ouvre ses nouvelles salles, essentiellement constituées d’artisanat gaulois et gallo-romain. Son importante collection, une disposition intelligente des œuvres et la publication des Guides des collections en font un établissement particulièrement attractif.

Les faïences
Parmi les arts décoratifs, ce sont surtout les faïences du XVIIIe siècle qui sont évoquées : pièces raffinées de Meillonnas (collections du Musée de Brou à Bourg-en-Bresse), dont le décor accidenté et peint de couleurs vives témoigne de l’art rocaille du siècle des Lumières, ou faïences au charme plus sobre de La Forest et d’Hautecombe (Chambéry, Musée savoisien). à Lyon, trois musées offrent leurs collections de céramiques du XVIe au XVIIIe siècle : faïences hospitalières et de pharmacie bien rangées dans leurs boiseries d’origine au Musée des Hospices civils, faïences de Lyon, mais aussi de Nevers et Moustiers, à découvrir dans le cadre charmant d’une demeure du XVIIIe siècle, l’hôtel Lacroix-Laval (Musée des Arts décoratifs). Le Musée Gadagne pour sa part ne montre qu’une décevante et triste exposition concernant l’atelier du faïencier Joseph Combe, que les collections permanentes, pourtant non dénuées d’intérêt, ne parviennent pas à rattraper, tant leur présentation laisse à désirer.

Enfin, à Charlieu, Cuisiat et Privat, trois expositions intéressantes, consacrées à l’ethnologie, terminent ce parcours. Elles invitent le visiteur à la découverte des sites et des originalités de la région, prolongeant ainsi logiquement l’apport de la manifestation. De cette manière, le musée de Charlieu propose les "Grands Couverts" – ces surprenantes constructions de tuiles et de pisé montées autour d’une charpente, à la fois utilitaires et domestiques – et suscite une sensibilisation à une architecture rurale menacée.

Parallèlement l’ARAC publie Terres, sorte d’enfant commun à ce projet, ouvrage esthétique abondamment illustré et d’ailleurs surtout savoureux pour ses photographies. Il reproduit quelques fleurons de chaque participant et donne ainsi un avant-goût de ces touchants témoignages du travail d’un des plus simples matériaux.

Aix-les-Bains, Musée Faure, exposition \"Jean Girel\" (céramiques contemporaines), 1er juillet-28 août ; Aoste, Musée gallo-romain, exposition \"Poteries des Préhistoriques aux Gallo-Romains\", 1er mai-31 octobre ; Bourg-en-Bresse, Musée de Brou, collections : faïences de Meillonnas, catalogue, 245 p., 265 F ; Chambéry, Musée savoisien, expositions \"L’Atelier de potiers de Portout\", catalogue, 118 p., 90 F et \"Faïences de La Forest et Hautecombe\", catalogue, 208 p., 135 F., 1er juin-31 octobre ; Charlieu, Musées, exposition \"Les Grands Couverts\" ; Cuisiat, Musée du Revermont, exposition \"Tupins et carrons\" ; Lyon, Musée des Hospices civils, collections : faïences de pharmacies lyonnaises ; Lyon, Musée des Arts décoratifs, collections : faïences des XVIe-XVIIe-XVIIIe siècles ; Lyon, Musée Historique (Gadagne), exposition \"La manufacture royale de faïence de Lyon au XVIIIe siècle\", 30 avril-25 septembre, catalogue, 82 p. ; Orgnac-L’Aven, Musée de Préhistoire, exposition \"Erigone et ses sœurs\" (sculptures de Martine Robin-Diersé), 17 juin-15 octobre; Privas, Musée de la Terre ardéchoise, exposition \"Terres d’argiles, terres d’Ardèche\", 11 octobre 1994-octobre 1995, catalogue, 20 p., 40 F ; Roanne, Musée Dechelette, : Roanne antique, guide des collections, 94 p. ; Saint-Paul-Trois-Châteaux, Musée d’archéologie, exposition \"L’Argile, de la terre à la table\", 15 septembre-8 octobre ; Valence, Musée des beaux-arts, exposition \"Aux origines de la poterie dans la Drôme\", 3 octobre 1994-8 janvier 1995 ; Vienne, Musée des beaux-arts, exposition \"Olivier Giroud, sculptures\", 22 juin-2 octobre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°4 du 1 juin 1994, avec le titre suivant : Terres de Rhône-Alpes

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque