Tefaf Maastricht

La foire trentenaire dans la force de l'âge

Par Marie Maertens · L'ŒIL

Le 2 août 2007

La foire de Maastricht est toujours l’une des plus belles du monde. Preuve en est, on compte seulement six nouveaux exposants : Hauser & Wirth, spécialisé en art moderne et contemporain, John Eskenazi, marchand d’art asiatique, John Endlich, un des ténors de l’argenterie néerlandaise et Otto Nauman, qui apporte des peintures anciennes, tout comme King Street Fine Art ou Sanct Lucas.
Les deux cent dix-neuf  marchands présents ont sélectionné les plus belles pièces de leur galerie, de l’Antiquité à nos jours. Certains d’entre eux réalisent près de 60 % de leurs recettes annuelles pendant ces dix jours ! Et pour la majorité, la Tefaf représente un quart du chiffre d’affaires annuel. La liste des chefs-d’œuvre fait ainsi tourner la tête : un Massacre des Innocents de Bruegel le Jeune chez Johnny Van Haeften, La Colère d’Achille au sacrifice d’Iphigénie de David chez Stair Sainty ou encore un très beau Portrait d’homme de Gerrit Dou chez Salomon Lilian.
L’art moderne et contemporain s’est aussi considérablement développé ces dernières années avec une vingtaine de galeries qui le mettent en avant. Entre le Bouffon et jeune acrobate, une gouache de 1905 de Picasso présentée par Richard Nagy, Pfeile, une huile de 1927 de Kandinsky chez Landau Fine Art ou un Paysage de Klee, daté de 1920, à la galerie Thomas, les amateurs n’auront que l’embarras du choix. Quant à l’art le plus récent, une sculpture en fer et acier de Anthony Caro de 2006, chez Annely Juda Fine Art, en donne un bon aperçu.
Autre point fort de la Tefaf, la section art asiatique qui ne cesse de s’agrandir. Dix-sept galeries proposent des œuvres qui embrassent trois mille ans d’histoire : des têtes de Bouddha aux porcelaines, en passant par le mobilier.
À sa création en 1975, la foire comptait vingt-huit exposants et recevait moins de dix mille visiteurs. Aujourd’hui, plus de cinquante mille acheteurs potentiels s’y pressent et le total des œuvres atteindrait le milliard de dollars. Une évolution en phase avec la bonne santé actuelle  du marché de l’art.

Tefaf Maastricht, MECC (Maastricht Exhibition & Congress Centre), Forum 100, 6229 GV Maastricht (Pays-Bas), tél. 00 31 43 383 83 83, du 9 au 18 mars 2007.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°589 du 1 mars 2007, avec le titre suivant : Tefaf Maastricht

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque