Samedi 24 février 2018

Tanlay année Py

L'ŒIL

Le 26 août 2008

A nouveau directeur, nouvelle programmation. Succédant à Louis Deledicq à la tête du centre d’art de Tanlay, Jacques Py donne le ton avec son « Champ des illusions ».

Il s’agit d’une réflexion contemporaine sur le point de vue « à l’image du canal du château de Tanlay, symbole d’une Renaissance maniériste, dont les dimensions ont été calculées pour corriger un effet de perspective.» Cinq créateurs jouent de la déformation, de l’anamorphose et des surprises visuelles. Aux sculptures en plâtre de Djeerd Alkema répondent les installations lumineuses de François Loriot et Chantal Melia. Aux dessins et sculptures illusionnistes du Suisse Markus Raetz, les photographies géométriques du Français Bernard Voïta font écho.

TANLAY, Centre d’art, jusqu’au 4 octobre

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Tanlay année Py

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque