Vendredi 13 décembre 2019

Steinlen, artiste engagé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 décembre 2004 - 161 mots

PARIS - À travers 120 œuvres, le Musée de Montmartre retrace la carrière de Théophile-Alexandre Steinlen, célèbre pour avoir notamment réalisé l’affiche de La Tournée du Chat noir (1896).

Peintre emblématique des cabarets montmartrois, l’artiste dépeint la condition sociale dans le Paris des années 1900. Dans ses dessins pour Le Mirliton, il représente les lavandières, les porteuses de pain, les enfants des rues et les couples enlacés, mais aussi des ouvriers au travail, son sujet de prédilection. Après sa collaboration au journal du Chat noir (pour lequel il a produit pas moins de 180 illustrations), il fustige l’Église, la Justice, l’Armée ou le colonialisme dans les colonnes du Chambard socialiste, tout en travaillant pour La Feuille de l’anarchiste Zo d’Axa, La Fronde et La Voix du peuple. Comme son compère Toulouse-Lautrec, Steinlen a créé des affiches d’une grande inventivité technique et graphique.

« Théophile-Alexandre Steinlen » (1859-1923), jusqu’au 13 février 2005, Musée de Montmartre, 12, rue Cortot, 75018 Paris, tél. 01 46 06 61 11, www.museedemontmatre.com. Catalogue, Fragments Éditions, 196 p., 40 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°204 du 3 décembre 2004, avec le titre suivant : Steinlen, artiste engagé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque