Souvenirs d’un humaniste

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 novembre 2009

PARIS - Le Mémorial de la Shoah, à Paris, propose la première rétrospective consacrée à l’œuvre de Benjamin Fondane, poète, essayiste, cinéaste et philosophe.

Précocement lucide sur les dérives totalitaires, l’œuvre multiforme de ce juif roumain établi en France dès 1923 est marquée de l’esprit humaniste de son auteur. À travers une sélection de photographies, lettres et poèmes retranscrivant ses relations avec les grandes figures intellectuelles et artistiques de l’époque, comme Man Ray, Victor Brauner ou encore Constantin Brancusi, le Mémorial de la Shoah rend un bel hommage à l’homme, mort dans les chambres à gaz d’Auschwitz en 1944.

« Benjamin Fondane, poète, essayiste, cinéaste et philosophe. Roumanie-Paris-Auschwitz, 1898-1944 », Mémorial de la Shoah, 17, rue Geoffroy-l’Asnier, 75004 Paris, tél. 01 42 77 44 72, www.memorialdelashoah.org. Jusqu’au 31 janvier 2010

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°313 du 13 novembre 2009, avec le titre suivant : Souvenirs d’un humaniste

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque