Six heures pour découvrir la Rive droite

Par Marie Maertens · L'ŒIL

Le 24 août 2007

Alors que les beaux jours poussent les collectionneurs à mettre davantage le nez dehors, le quartier Matignon/Faubourg Saint-Honoré organise à nouveau sa soirée Portes ouvertes. Quatre-vingts galeries et antiquaires répondent présents et proposent un choix diversifié, qui va du meuble d’époque à l’art contemporain.
Nouvelle participante, la galerie Les Clévos propose une exposition sur le Japon. On pourra s’y offrir une boîte à pique-nique à décor de pins parasols de l’époque Meiji, tout à fait de saison ! La compagnie de la Chine et des Indes, spécialisée comme son nom l’indique dans l’Extrême-Orient, déroge à la règle en exposant des céramiques de Roger Capron, proche de Picasso et de « la bande de Vallauris ». Inspiré par la mythologie, Capron dévoile une cinquantaine d’animaux et de personnages fantastiques, au style coloré et exubérant. D’autres bêtes sont à dompter chez La Cymaise, un spécialiste des tableaux du XIXe siècle sur la chasse à courre, les chevaux ou les attelages.
Après Versailles, la galerie Le Feuvre vient quant à elle de s’installer dans le quartier. Elle défend le mobilier du XXIe siècle et met en avant pour sa première participation un bureau en aluminium de Didier Marthaud et une paire de chiffonniers en ébène de Macassar de Marc Raimbault. La pétillante Florence de Voldère a aussi déménagé, pour « rejoindre les gens de talent » ! Il ne faut pas rater sa Dîme de Bruegel l’Enfer représentant des paysans face à l’occupant espagnol.
Parmi les abonnés de la Nocturne qui ont vraiment joué le jeu, la galerie Couturier a déniché quatre rares gravures de la période des Otages de Fautrier et Marc Maison a redécouvert une œuvre d’Eugène Devéria : Les Quatre Henri jouant aux dés dans la maison de Crillon, à Avignon. Parmi les travaux les plus contemporains, on reconnaît Wolfgang Laib chez Lelong, Justin Mortimer chez Bertin-Toublanc ou encore les célébrissimes Eva & Adèle chez Jérôme de Noirmont. Pour ceux qui ne seraient pas de la fête, certaines expositions se prolongent pendant un mois.

« Nocturne Rive Droite », quartier Matignon/Faubourg Saint-Honoré, Paris Ier. le mercredi 7 juin, de 17 h à 23 h www.art-rivedroite.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°581 du 1 juin 2006, avec le titre suivant : Six heures pour découvrir la Rive droite

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque