Septembre grec

Cinquante artistes au festival de photographie de Nice

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 septembre 1998

Consacré habituellement à un pays, le festival de photographie organisé par la Ville de Nice fait découvrir cette année la Grèce. Des pionniers du XIXe siècle aux photographes plasticiens contemporains, de l’image d’architecture au reportage, “Septembre de la photo�? présente cinquante artistes dans quatorze musées et galeries, à Nice et Monaco.

NICE - Nelly’s ne recevra pas les honneurs du vernissage de son exposition au Musée Jules Chéret. Elle vient de décéder à l’âge de 99 ans. En 1927, Elli Souyoultzoglou-Seraidari, devenue célèbre sous le nom de Nelly’s, avait provoqué un scandale en Grèce en photographiant Mona Paiva, danseuse étoile de l’Opéra de Paris, nue sous de légers voiles entre les colonnes du Parthénon. Son image épurée, proche de l’expression corporelle, se détachait de toute influence pictorialiste. Prêtée par le Musée Benaki d’Athènes, auquel Nelly’s a fait don de ses archives, elle fait partie d’une exposition consacrée au corps et à la danse, qui voisine avec les neuf plaques – des nus – de Theodoros Nikoleris, unique survivance d’une œuvre détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Le musée accueille également un hommage aux “primitifs” grecs, issu des archives de Christos Kalemkeris. Dimitris Konstantinou est un autre père de la photographie grecque : le Musée d’archéologie de Nice-Cimiez expose sa vision des sites aux côtés d’images d’autres artistes traitant de la relation entre l’homme et le paysage.

Un Théâtre de la photographie
Un deuxième volet de ce festival s’attache au reportage, de sa tradition humaniste à l’écriture actuelle, avec des images de la guerre ou de la vie quotidienne – Kostas Balafas, Voula Papaioannou, Dimitris Harissiadis... – et les contributions de membres des grandes agences d’aujourd’hui – Constantine Manos, Nikos Economopoulos : Magnum ; John Demos : Vu... Enfin, les plus jeunes et le travail plasticien ont également leur place. Ainsi, Lucas Samaras montre une vingtaine de Polaroids extraits de ses séries “Photo-Transformations” et “Panoramas”.

Par ailleurs, Nice a décidé de se doter d’un Théâtre de la photographie, qui devrait être inauguré en juin 1999. Riche d’une collection d’images sur la cité il sera installé dans l’ancien Théâtre de l’Artistique, aujourd’hui désaffecté, qui, dès 1895, accueillait les premiers salons de la photographie de la ville. Il a pour vocation d’être “un centre de l’image accessible au plus large public”.

SEPTEMBRE DE LA PHOTO

12 septembre-11 octobre, Nice, divers lieux.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°66 du 11 septembre 1998, avec le titre suivant : Septembre grec

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque