Segura et Pupo, deux Cubains dans la ville rose

L'ŒIL

Le 1 juin 2003 - 333 mots

Après New York, Los Angeles, Barcelone et une première exposition en France en 2001 à la galerie Farideh Cadot, l’artiste cubain Esterio Segura présente à Toulouse une trentaine de ses dernières pièces. En deux lieux, à l’espace EDF Bazacle et à la prairie des Filtres qui accueille sa première commande publique en France, Cage à avions, dans le cadre du neuvième festival musical Garonne Rio Loco. Né en 1970 à Santiago de Cuba, Segura s’intéresse particulièrement aux instruments de communication, à leurs possibilités et leurs limites, aux liens que peuvent entretenir les hommes avec ceux-ci. Les ponts, les câbles, les paraboles mais surtout les avions sont les éléments privilégiés d’un art qui allie des pratiques aussi diverses que le dessin, la peinture, la sculpture ou l’installation. Comme le dit Segura, ils sont autant de symboles pour exprimer « une relation au monde et à l’autre ». Les objets urbains familiers qu’il détourne ou met en cage traitent à la fois de l’isolement, des interdits, des frustrations, mais aussi de la liberté, des voyages, de la conquête de l’air et du désir, réalisé pour l’homme, de voler. Cage à avions est une installation monumentale de cinq mètres sur trois, que l’artiste a conçue à Toulouse en collaboration avec la ville et l’équipe du festival.
Jorge Luis Alvarez Pupo – un autre Cubain – est également à l’honneur durant cette manifestation, à travers des photographies de très grand format (1 000 x 500 cm) qui lui ont été commandées pour la tour d’entrée du site. Ses cadrages serrés de musiciens illustrent son attachement à la représentation du corps, exhibé en différentes situations et toujours guidé par l’idée du dépassement de soi, que ce soit en sport, dans des rites religieux ou, ici, en musique. Pupo expose pour la première fois en France.

TOULOUSE (31), « Esterio Segura », espace EDF Bazacle, tél. 05 61 25 96 93, 10-29 juin ; Cage à avions et « Jorge Luis Alvarez Pupo », prairie des Filtres, 17-24 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°548 du 1 juin 2003, avec le titre suivant : Segura et Pupo, deux Cubains dans la ville rose

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque