Samedi 24 février 2018

Scurti fait tilt

Exposition efficace à Tours

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 22 septembre 2009

Franck Scurti, âgé de 32 ans, diffuse son travail au compte-gouttes. Son exposition au CCC de Tours tire partie au mieux de l’espace du Centre et offre, sur un mode minimal et efficace, une réflexion sur notre environnement.

TOURS. Ajouré dans la cloison qui marque l’entrée de l’espace d’exposition, le nom de l’artiste apparaît dans le clignotement rapide d’une lumière blanche, comme une enseigne qui fonctionnerait à l’envers. Le ton est donné. Franck Scurti a joué sur la dureté du lieu, un espace en béton brut sans éclairage naturel, pour déployer son univers profondément urbain. Si Airport’s project invite le visiteur à s’installer dans de grands sièges en forme de coquillage pour y regarder la vidéo The Soap, l’ambiance générale de l’exposition révèle un environnement violent, bruyant, plus proche de la soirée Techno que d’un intérieur "cosy". Derrière un rideau composé de cristaux de neige métalliques, Sans titre (D’où elle vient la neige ?), Chairs, les neufs chaises conçues à partir de languettes de boîtes de sardines, bien que proches du design dans la forme en sont bien éloignées sur le fond. En face du prototype d’un matelas portable, Mobile Home, une nouvelle vidéo propose un parcours étonnant dans Chicago, sur le mode de la boule de flipper.

FRANCK SCURTI, jusqu’au 30 no­vembre, CCC, 53-55 rue Marcel-Barbu, 37000 Tours, tél. 02 47 66 50 00, tlj sauf lundi-mardi 15h-19h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°45 du 10 octobre 1997, avec le titre suivant : Scurti fait tilt

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque